Les prisonniers politiques sahraouis de groupe de Gdeim Izik entament une grève de la faim

Kounitra (Maroc), 25 oct  2019 (SPS)-Les prisonniers politiques sahraouis de groupe de Gdeim Izik ont entamé vendredi une grève de la faim de 48 en solidarité avec leur collègue le prisonnier  politique sahraoui Sid Bachir Allali Botengiza , qui se trouve dans une cellule d'isolement , depuis lundi, selon une source de L'Association pour la protection des prisonniers sahraouis dans les prisons marocaines.

En novembre 2010, des affrontements ont éclaté au Sahara occidental, lorsque les forces de sécurité marocaines ont démantelé un camp sahraoui à Gdeim Izik .

Des centaines de sahraouis ont été arrêtés et 25 d'entre eux ont été condamnés par un tribunal militaire à des lourdes peines d'emprisonnement allant de 20 ans à la perpétuité.

Les prisonniers politiques sahraouis avaient mené plusieurs fois, des grèves de la faim pour protester contre leur incarcération arbitraire et leur jugement inéquitable.

Dans ce contexte les proches, parents et familles des prisonniers politiques sahraouis détenus injustement après le démantèlement violent du camp de Gdeim Izik par les forces marocaines en 2010, ont dénoncé les transferts forcés des prisonniers politiques sahraouis vers six prisons marocaines très éloignées de la ville d’EL Aaiun occupée. (SPS).

 

090/97  TRD     26102019