Assemblée générale de l'ONU: large soutien à l'indépendance du peuple sahraoui

New York, 01 oct 2019 (SPS) La question du Sahara occidental a bénéficié, lundi, d'un large soutien dans les discours des chefs de délégations participant à la 74e session de l'assemblée générale de l'ONU, dont celles de Timor-Leste et du  Nicaragua.

Dans ce cadre, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération du Timor-Leste, Dionision Babo Soares a déclaré  "Après Timor-Leste, l'ONU, n'est pas encore parvenu à trouver une solution à aucun des 17 autres territoires non indépendants inscrits sur la liste onusienne des territoires à décoloniser".

Il a affirmé le soutien de son pays aux efforts de la communauté internationale pour trouver une solution à la question du Sahara Occidental et à tous les conflits internationaux pour concrétiser la paix et la sécurité à tous les peuples et pays, précisant que son pays "est convaincu que la communauté internationale poursuivra ses efforts pour mettre un terme aux crises qui surviennent à travers le monde, y compris les questions en suspens notamment la question du Sahara Occidental, dernière colonie dans le continent africain".

De son côté, le ministre des Affaires étrangères du Nicaragua, Denis Ronaldo Moncada a mis l'accent sur le soutien de son pays à la décolonisation du Sahara Occidental et dans toutes les régions occupées.

Dans son discours devant la 74e session de l'assemblée générale de l'ONU, il a affirmé l'appui de son pays à la décolonisation à travers le monde, exprimant sa solidarité avec les peuples sahraoui et palestinien ainsi que les peuples opprimés.

Tout au long des travaux de l'Assemblée générale onusienne, la question sahraouie a bénéficié d'un large soutien à travers les interventions des chefs de délégations qui ont souligné que l'ONU devait assumer son rôle à l'égard de cette question.

Outre l'Algérie, l'Afrique du Sud, Ouganda, Cuba, la Russie, le Lesotho, la Jamaïque et l'Islande ont exprimé leur soutien en faveur d'une solution à la question du Sahara Occidental qui puisse garantir au peuple sahraoui le droit à l'autodétermination.

Lors des travaux de la 74e session ordinaire de l'Assemblée générale de l'ONU qui se tiennent du 24 septembre au 5 octobre prochain, plus de 193 pays débattront d'une série de questions et de conflits internationaux à l'instar du Sahara Occidental, du Yémen, de la Libye et de la Syrie outre la question du changement climatique, la crise d'Iran et les opérations de maintien de la paix répandues en Afrique.

Au terme du débat à l'assemblée générale lundi prochain, les six commissions entameront le débat de l'ordre du jour de l'actuelle session. Dans ce cadre, la quatrième commission chargée des questions politiques et de la décolonisation abordera la question du Sahara Occidental dans le cadre de l'application de la déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples coloniaux. (SPS)

020/090/700