Le peuple et l'armée sahraouis seront à la hauteur des défis (Président de la République)

Chahid EL Hafedh (Camps de réfugiés sahraouis), 03 jan 2019 (SPS) Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali a affirmé que la cause sahraouie avait franchi d'importants pas en enregistrant des avancées remarquables et en ouvrant des perspectives prometteuses pour davantage de victoires et d'acquis, précisant que l'année 2019 sera marquée par de nombreux défis que pourra relever le peuple sahraoui et à sa tête l'Armée de libération populaire sahraouie (ALPS).

Au terme de la 3e réunion de l'état-major de l'ALPS "Mohamed Abdelaziz", le président de la République, SG du Front Polisario a fait savoir que l'année passée s'était distinguée par "de nombreux acquis et victoires de la cause nationale, une occasion pour le peuple sahraoui de s'enorgueillir de ses réalisations après une année de combat et de résistance héroïques, partout où il se trouve, dans les territoires occupés, dans le sud du Maroc, les territoires libérés, les camps de l'honneur et de la dignité et au niveau de la diaspora".

"Le peuple sahraoui sera à la hauteur des défis, le voici aujourd'hui et à sa tête l'ALPS unie et le Front Polisario, déterminé à arracher son indépendance et à parachever la souveraineté de l'Etat sahraoui sur l'ensemble de ses territoires", a-t-il souligné.

La conférence a constitué, également, une occasion pour le président de la République  qui a salué l'ALPS en faisant savoir "qu'elle sera, comme à l'accoutumée, à la hauteur des espoirs et aspirations du peuple sahraoui".

Une armée, poursuit M. Ghali, qui "assume pleinement ses missions, telles que prévues dans la Constitution, en faveur de la sauvegarde de la souveraineté de l'Etat sahraoui sur les territoires libérés, et fait face aux politiques de l'occupant marocain, à l'instar de la salle guerre qu'elle livre à travers le trafic de drogue, la contrebande et le soutien aux groupes terroristes".

M. Ghali s'est félicité, par la même, de "l'expérience distinguée" de l'ouverture de l'école militaire pour filles et l'école nationale des cadets de la nation, "un acquis qui s'ajoute aux réalisations de l'armée sahraouie, eu égard à la place prépondérante qu'occupent la femme et la jeunesse, une place décisive dans l'histoire, le développement et l'épanouissement des nations".

À ce propos, le président de la République a mis en avant le rôle "distingué" de la femme sahraouie dans la Glorieuse guerre du 20 mai.

A la clôture de la réunion de l'état major de l'Armée de libération populaire sahraouie (ALPS), le président Ghali a rappelé les réalisations de l'Etat sahraoui qui, a-t-il dit "s'est positionné en tant que membre fondateur et acteur au sein de l'Union africaine en tenant compte des principes et clauses de son acte constitutif, en tête duquel figure le respect des frontières héritées au lendemain de l'indépendance".

Il a mis en avant, à cet égard, les décisions successives de la Cour de justice européenne (CJUE), qui représentent "un appui à l'arsenal des décisions internationales ayant tranché la nature du conflit au Sahara Occidental, un territoire séparé et distinct du Royaume marocain".

En plus, en dépit des tentatives avilissantes menées par la France et l'Espagne au niveau de la Commission de l'Union européenne, la CJUE a réaffirmé la nullité de tout accord entre l'UE et le Maroc qui concerne les parties occupées du Sahara occidental et l'illégalité de leur exploitation par voie terrestre, aérienne ou maritime sans l'accord du peuple sahraoui à travers son seul représentant légal, le front Polisario, a-t-i ajouté.

M. Ghali a rendu hommage aux artisans de l'intifada pour l'indépendance et au "défi de ses héros contre l'oppression et le blocus marocain", réitérant l'appel des Nations Unies à accélérer la libération des détenus de Gdeim Izik, des étudiants, des journalistes et de tous les détenus politiques sahraouis emprisonnés dans les geôles marocaines.

Il a estimé que la résistance et la détermination du peuple sahraoui ont permis à l'ONU d'organiser la rencontre de Genève début décembre dernier, qualifiant cette rencontre d'avancée importante qui, a-t-il dit, "a réfuté les supercheries et les allégations de l'occupant marocain tout en affirmant qu'il n'y aurait pas de solution au conflit du Sahara Occidental sans le respect de la volonté souveraine du peuple sahraoui et son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance".

Baptisée du nom du Chahid "Mohamed Abdelaziz", la 3ème réunion élargie de l'état major de l'ALPS était une occasion pour discuter des programmes annuels des directions centrales relevant du ministère de la défense sahraoui, d'évaluer ceux de l'année précédente et de préparer le programme annuel de 2019 pour le ministère de la défense nationale sahraoui, a-t-on  indiqué. (SPS)

020/090/700