Le ministère des Affaires étrangères organise une journée d'étude sur les droits de l'homme

Chahid ElHafedh, 24 déc 2018 (SPS) Le ministère des Affaires étrangères a organisé lundi, en collaboration avec le ministère des Territoires occupés et des comunautés sahraouies établies à l’étranger  une journée d'étude sur les droits de l'homme, le droit international et le droit humanitaire international, en présence des membres du Secrétariat national, du gouvernement, du corps diplomatique et de certaines organisations et associations activant dans le domaine.

La session est supervisée  par  les membres du Secrétariat national du Front Polisario, Mohamed Salem Ould Salek et Bachir Moustapha Sayed, respectivement : ministre des Affaires étrangères et  ministre des Territoires occupés et des Communautés sahraouies établies à l’étranger.

Intervenant à l'ouverture de cet évènement, le responsable du secrétariat de l'Organisation politique du front Polisario, Hamma Salama a rappelé que la question sahraouie est une question de droits de l'homme, passant en revue les acquis et réalisations dans ce domaine, notamment l’attachement des Sahraouis à leur unique et légitime représentant, le Front Polisario, comme un cadre politique national et la montée d'une résistance pacifique contre l’occupation marocaine dans les territoires de la République sahraouie.

Cette résistance a permis de briser le silence et de mener une confrontation quotidienne avec l’occupant marocain, a-t-il indiqué, soulignant l’élan de soutien et de solidarité nationale et internationale alimentées par les sacrifices quotidiens dont des martyrs, blessés et détenus en plus deu pillage illicite des richesses naturelles de la République sahraouie par le Maroc.

 Ces violations des droits de l’homme commises par le Maroc dans les territoires occupés de la République sahraouie ont été rapportées et documentées par des organisations internationales des droits de l’Homme, à l’instar de Human rights watch, Amensty international, Fondation Robert Kennedy et autres.

Trois conférences ont été présentées à cette journée, la première animée par le juriste,  Ahmed Sid’Aly, sous le thème :"Vers une gestion efficace de la bataille juridique", dans laquelle il a passé en revue le droit international et le  droit humanitaire international et leur retombés positive et négative sur  la question du peuple sahraoui.

La deuxième a été animée par le président de l'Association des familles des prisonniers et disparus sahraouis sous le titre ; "le rôle des organisations de défense des droits humains" , passant en revue les actions de son association comme modèle dans les investigations en collaboration avec les instances internationales pour faire toute la lumière sur le sort des disparus sahraouis .

Il a également dressé un tableau des tombes de quelques victimes de la répression marocaine découvertes récemment et identifiées par des spécialistes des pays basques (Espagne) dont les corps ont été remis à leur famille pour leur enterrement,   ajoutant que d’autres sont en cours d’identification.

La troisième a été animée par le juriste, Hademine Mouloud , sous le thème : "le traitement de la question des droits de l’homme dans les traités internationaux. (SPS)

020/090/TRD