Autodétermination: les Sahraouis souhaitent le respect des engagements de l'ONU

Berlin, 06 déc 2018 (SPS) Le directeur de la Société pour les peuples menacés (SPM), Ulrich Delius, a affirmé mercredi à Berlin que le peuple sahraoui fondait de grands espoirs sur l'ancien président et envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU au Sahara Occidental, Horst Köhler, en vue d'appliquer les engagements de l'ONU concernant l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental.

Dans un communiqué publié à l'occasion de la table ronde sur le Sahara Occidental, organisée à Genève, le responsable allemand a appelé à "soutenir les revendications du peuple sahraoui et ne pas céder aux pressions étrangères, notamment celles de la France qui ont entravé le processus de règlement de ce conflit qui dure depuis longtemps".

M. Ulrich Delius a exhorté l'envoyé onusien "à évoquer le dossier des droits de l'Homme, d'autant plus que de graves violations des droits de l'Homme sont commises sur le territoire sahraoui par le régime marocain".

La table-ronde pour la relance des négociations entre le Maroc et le Front Polisario, bloquées depuis six ans, avait ouvert ses travaux, mercredi, à Genève sous la présidence de l'Envoyé personnel du secrétaire général de l'Onu pour le Sahara occidental, Horst Köhler.

Cette réunion, première du genre en six ans, se déroule conformément à la résolution 2440 du Conseil de sécurité des Nations unies. Elle constitue un premier pas vers un processus de négociation renouvelé, visant à parvenir à une solution juste, durable et mutuellement acceptable, qui fournira pour l'autodétermination du peuple du Sahara occidental, a indiqué mardi soir une note d'information de l'Onu.

Les travaux de deux jours se déroulent au palais des Nations avec la participation de l'Algérie et de la Mauritanie, en tant que pays voisins et observateurs, qui ont été invités par l'Envoyé personnel du SG de l'Onu pour le Sahara occidental.

Les Sahraouis sont venus à cette table-ronde avec un délégation présidée par Khatri Addouh, et composée du coordinateur sahraoui avec la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO), M'hamed Khaddad, du représentant sahraoui auprès des Nations unies, Sidi Mohamed Omar, ainsi que la secrétaire générale de l'Union nationale des femmes sahraouies, Fatima Elmehdi et le conseiller auprès du Secrétariat national du Front Polisario, Mohamed Ali Zerouali.

La délégation marocaine est conduite par le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita. Du côté algérien, la délégation est conduite par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, accompagné du représentant permanent de l'Algérie auprès des Nations unies (New York), Sabri Boukadoum.

La Mauritanie est représentée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Ismail Ould Cheikh Ahmed, et des cadres de son ministère. Horst Kohler s'était entretenu séparément avec les différents chefs de délégations. Une conférence de presse sera animée jeudi par Horst Kohler à la fin des travaux. (SPS)

020/090/700