Arrivée de la délégation sahraouie à Genève pour une nouvelle rencontre

Genève (Suisse), 5 déc 2018 (SPS) La délégation du Front Polisario est arrivée à Genève (Suisse) pour entamer des négociations préliminaires avec le Royaume du Maroc en vue de trouver une solution définitive au processus de décolonisation du Sahara occidental.

Les deux parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc, reprendront les dialogues sous les auspices de l'envoyé personnel du SG des Nations unies pour le Sahara occidental, l'ancien président allemand Horst Köhler, en application de la résolution 2440 (2018), dans laquelle, les deux parties sont appelées à "reprendre les négociations sous les auspices du Secrétaire général, sans conditions et de bonne foi, en vue de parvenir à une solution politique, juste et durable prévoyant l'autodétermination du peuple sahraoui".

Une  source proche de la délégation du Front Polisario qualifie cette réunion d’occasion d'élaborer un plan d'action qui conduira à des négociations officielles et sérieuses, affirmant que "le principal obstacle est le manque de volonté réelle du Maroc dans la recherche d'une solution pacifique et conforme aux objectifs et principes de la Charte des Nations Unies, devant permettre au peuple sahraoui l’exercice des ses droits  légitimes à l'autodétermination et à l'indépendance".

Le Maroc a été obligé de soumis à se rendre à la table ronde de Genève  en raison de pression internationale, estimant que les négociations préliminaires sont le fruit  des efforts de l'ancien président allemand Horst Köhler pour donner un nouvel élan et un dynamisme aux négociations directes au point mort depuis 2012 en raison des obstacles dressés par le Maroc, a estimé la même source.

La réunion, qui durera deux jours, les 5 et 6 décembre, comprendra également la participation de l'Algérie et de la Mauritanie, pays voisins et observateurs aux négociations entre le Front Polisario et le Maroc.

L e Sahara occidental est le dernier territoire cas de décolonisation en Afrique occupé  par le Maroc  depuis 1975 après le retrait de l’Espagne. Depuis lors, le Front Polisario est le seul et légitime représentant sahraoui reconnu par les Nations Unies.

Après 16 ans de lutte armée, le Front Polisario et le Maroc ont signé un cessez-le-feu en 1991 sous les auspices des Nations Unies et l'organisation de l’unité africaine actuellement (Union africaine) et à travers duquel  la mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental (Minurso) a été mise en place. (SPS)

020/090/TRD