Sahara Occidental : Guterres appelle à des négociations sans préconditions

New York, 4 déc 2018 (SPS) Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a exhorté mardi le Front Polisario et le Maroc à s’engager " de bonne foi, sans préconditions et dans un esprit constructif " dans les discussions de Genève, réaffirmant son " soutien indéfectible " aux efforts de l’émissaire, Horst Kohler, pour relancer le processus onusien au Sahara Occidental.

"Le Secrétaire général réitère son soutien indéfectible à son envoyé personnel et les efforts de ce dernier pour relancer le processus de négociation, conformément à la résolution 2440 du Conseil de sécurité, du 31 octobre 2018 ", a indiqué le porte-parole du SG de l’ONU, Stéphane Dujarric dans une déclaration publiée à la veille de la table ronde organisée par l’ONU à Genève pour relancer le processus de paix au Sahara Occidental.

Guterres a salué la décision des deux partis au conflit, le Front Polisario et le Maroc, et celle des deux pays voisins, l’Algérie et la Mauritanie, d’accepter l’invitation de Horst Kohler, à cette première table ronde, prévue sur deux jours dans la ville suisse.

L'Algérie et la Mauritanie, invitées par l’ancien président Allemand, seront présents à cette table-ronde en leur qualité de pays voisins et observateurs.

La dernière fois où le Front Polisario et le Maroc se sont installés à la même table de négociations remonte à mars 2012 à Manhasset. Depuis, le processus de paix est au point mort, en raison des entraves dressées par le Maroc qui avait sabordé les efforts de deux émissaires onusiens, James Baker et Christopher Ross.

Fin octobre dernier, le Conseil de sécurité avait enjoint le Maroc et le Front Polisario de reprendre les négociations " sans préconditions et de bonne foi" en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental ".

Aux termes de sa résolution prorogeant le mandat de la Mission des Nations unies pour l'organisation du référendum au Sahara occidental (Minurso) de six mois, le Conseil de sécurité a souligné l’importance pour les deux parties au conflit de " s’engager à nouveau à faire avancer le processus politique dans la perspective d’une cinquième série de négociations".

Inscrit depuis 1966 sur la liste des territoires non autonomes, éligibles à l'application de la résolution 1514 de l'Assemblée générale de l'ONU portant déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et peuples coloniaux, le Sahara occidental est la dernière colonie d’Afrique, occupé depuis 1975 par le Maroc. (SPS)

020/090/700