Début des travaux de la 43ème conférence de l’Eucoco à Madrid

Madrid, 16 nov 2018 (SPS) Les travaux de la 43ème Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (Eucoco 2018) ont débuté vendredi soir à Madrid (Espagne), avec la participation d’un nombre important de parlementaires et de représentants des gouvernements de divers pays, outre des associations et Comités amis avec le peuple sahraoui.

Les travaux, qui se tiennent cette année sous le slogan "Pour l'indépendance du Sahara Occidental. La responsabilité de l'Espagne et de l'Europe dans la solution",  sont présidés par le président du Conseil national (Parlement), Khatri Adouh, en présence du président de l'Eucoco, Pierre Galand.

L'Eucoco constitue le rendez-vous annuel le plus important du mouvement de solidarité européen avec le peuple sahraoui.

Après avoir écouté l’hymne national sahraoui, les participants ont observé une minute de silence en hommage aux victimes de l’avion militaire algérien qui s’était écrasé en mois d’avril dernier à Boufarik, dans lequel des Algériens et des Sahraouis étaient à bord et ont perdu la vie, avant la projection d'un documentaire sur la situation humanitaire du peuple sahraoui et les violations des droits de l’Homme dans les territoires occupés.

La séance d'ouverture a été marquée par l’allocution du Secrétaire général de l’Union général des travailleurs d'Espagne, Josè Maria Alvares, qui a tenu à rappeler que l’"Espagne est une partie intégrante de la solution", appelant le gouvernement de son pays à laisser la "neutralité négative",  et reconnaitre les droits du peuple sahraoui à l'autodétermination, comme le stipule la légalité internationale.

Le Maire-adjoint de la Commune de Madrid, Mme Marricio Valiente, a également intervenu, à cette occasion, exhortant l’Etat espagnol à "reconnaitre sa dette historique et légale envers le peuple sahraoui", avant de réitérer le "soutien indéfectible au peuple sahraoui" dans sa lutte pour son l'indépendance.

M.Valiente a également saisi cette occasion pour appeler au respect des arrêts de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) concernant l'inapplicabilité de tout accord entre le Maroc et l'Union européenne sur le territoire du Sahara occidental.

Il a, à ce titre, appelé à l’application du droit international, dans tous ses aspects, exprimant son "soutien total à la cause sahraouie".

Outre des représentants de gouvernements reconnaissant la République arabe sahraouie démocratique (RASD), des députés et membres élus nationaux et internationaux, des organisations politiques et syndicales, des associations d'amitié avec le peuple sahraoui, des ONG et des personnalités du domaine de la culture des quatre continents prennent part à ce rendez-vous.

Les travaux de la conférence se tiennent d’abord en séance plénière puis en ateliers avant d'être couronnés, dans la journée de samedi, par une déclaration finale.

Plusieurs thématiques seront à l'ordre du jour de cette conférence, à travers des ateliers et groupes de travail, qui porteront notamment sur la situation politique, les droits de l'homme et les ressources naturelles, ainsi que la construction de l'Etat sahraoui en exil où les participants devront mettre en évidence les efforts historiques de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et du Front Polisario depuis 1976.

Une délégation parlementaire algérienne conduite par le président de la Commission des Affaires étrangères, de la coopération et de la communauté à l'Assemblée populaire nationale (APN), Abdelhamid Si Afif, prend part aux travaux de la 43ème Eucoco.

Une délégation du Comité national algérien de soutien avec le peuple sahraoui (Cnasps) conduite par son président, Said Ayachi, et des militants du mouvement associatif, sont aussi présents à cette rencontre. 

L'Algérie est également représentée à cet événement par son ambassadrice en Espagne, Taous Ferroukhi, invitée d’honneur. (SPS)

020/090/700