La délégation marocaine se retire de la réunion ministérielle de partenariat Afrique-Japon

Tokyo, 06 oct 2018 (SPS) La délégation marocaine, qui participait à la réunion ministérielle  préparatoire de la 7ème édition de la TCAD, s'est retirée samedi en protestation contre la présence de la République sahraouie, pays membre à part entière et fondateur de l’Union africaine, aux côtés des Nations Unies, de l'Union européenne, de la Banque mondiale et de plusieurs organismes continentaux et internationaux.

Des dizaines d'organisations internationales et régionales d'Asie, d'Afrique et d’autres ont également participé à la réunion, afin de suivre l'évolution des relations afro-japonaises.

Le partenariat entre l'Union africaine et le Japon est supervisé par un groupe d'acteurs internationaux de l'Union africaine, du Japon et des Nations Unies représentés aujourd'hui par les vices-Secrétaire général chargés de l'Afrique et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), ainsi que du Directeur de la Banque mondiale chargé de l’Afrique.

Cette présence internationale diversifiée démontre la frustration qui afflige la délégation marocaine, qui n’a eu d'autre choix que de se retirer immédiatement après le discours du ministre japonais, en raison de la République sahraouie.

Cette réunion est un message fort au Maroc, selon lequel la politique de colonisation et d'occupation menée par le Maroc contre l'État sahraoui est vouée à l'échec. (SPS)

020/090/TRD