Le Polisario réitère son soutien aux efforts de Horst Kohler

Genève, 12 sept 2018 (SPS) Le membre du Secrétariat national du Front Polisario, Mohammed Beissat, a réitéré mercredi à Genève l'engagement du Polisario à soutenir les efforts de l'Envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, Horst Kohler, et à reprendre les négociations directes de "bonne foi et sans aucune condition préalable avec le Maroc".

Lors d'une conférence animée à l'occasion d'un colloque organisé par le Groupe de Genève de solidarité avec le Sahara occidental, sous le thème "trois décennies pour éliminer le colonialisme, l'évaluation et les défis au Sahara occidental", le responsable sahraoui a tenu rappeler le contexte historique et juridique du Sahara occidental, depuis l'époque coloniale espagnole menant à l'occupation militaire marocaine, qui durant ces quatre dernières décennies viole quotidiennement les droits du peuple sahraoui avec l'appui de ses alliés.

Mohamed Yeslem Beissat a expliqué, dans ce contexte, que "pour mettre fin à la souffrance du peuple sahraoui de l'occupation brutale de ses territoires", il faut d'abord procéder à l'application du droit à l'autodétermination, comme avait été indiqué dans l'article 1 du Pacte international relatif aux droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels."

Le responsable sahraoui a également souligné que "la responsabilité de l'ONU ne devra pas se limiter aux efforts menés par l'Envoyé personnel du Secrétaire général et la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso).

"L'ONU devra aussi veiller à l'application de la décision adoptée par l'Assemblée générale sur la mise en œuvre de la déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuples colonisés, en prenant des mesures à cet égard, en plus de fournir une assistance morale et matérielle par le programme des Nations unies pour l'octroi d'une assistance économique et sociale aux territoires non autonomes" (Mohammed Beissat)

Abordant la question de l'exploitation illégale des ressources naturelles des peuples et des pays sous occupation, M. Beissat a fait savoir que "la Résolution n 2621 du 12 octobre 1970 adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies sur les activités économiques qui affectent d'une manière ou d'une autre les intérêts des pays occupés, doit être appliquée pour protéger les ressources du peuple sahraoui, exploitées illégalement par l'occupant marocain".

La résolution permet d'envisager des mesures administratives et législatives établies afin de réduire tous les projets et les activités économiques qui sont contraires à la loi ou affectent de quelque manière les intérêts et les droits des peuples colonisés comme le cas du peuple sahraoui", a appuyé le responsable sahraoui. (SPS)

020/090/700