Une association sahraouie salue la décision d'une entreprise américaine de suspendre ses importations du phosphate

El Aaiun (territoire occupée du Sahara occidental), 23 juil 2018 (SPS) L'Association pour la surveillance des ressources et la protection de l'environnement au Sahara occidental (AMRPENWS) a salué la décision de la société américaine (Innophos holdings) qui a suspendu ses opérations d'importation du phosphate provenant du Sahara Occidental, qualifiant cette démarche de nouvelle victoire réalisée par la question sahraouie.

Reprenant des informations communiquées par le site "Business Wire news", l'association a indiqué dans un communiqué, que "dans le cadre des acquis réalisés par la question nationale au double plan continental et international, la société internationale "Innophos Holdings", cotée à la bourse Nasdaq, a annoncé sa décision de suspendre définitivement l'importation du phosphate originaire du Sahara Occidental, et ce, dans le cadre de son initiative stratégique pour la réorganisation de ses politiques et son engagement en faveur de la responsabilité collective des sociétés".

L'AMRPENWS rappelé dans ce sens que la société américaine a suivi l'exemple d'une firme canadienne, son fournisseur principal en phosphate, impliquée dans l'importation de la moitié du phosphate sahraoui depuis 2013 et qui a décidé, suite à d'importantes pressions, d'arrêter sa contribution au pillage des ressources sahraouies.

"Nous saluons cette courageuse décision et nous la considérons comme une nouvelle victoire qui vient s'ajouter aux victoires réalisées par le peuple sahraoui. Nous appelons la société américaine à présenter ses excuses au peuple sahraoui pour toutes ses anciennes activités", a ajouté le communiqué de l'AMRPENWS .

L’Association avait appelé, récemment, l’ONU et le Conseil de sécurité à intervenir en urgence pour mettre fin au pillage du phosphate sahraoui estimé à plus de 61.000 tonnes.

Elle a réitéré, à ce titre, sa détermination à poursuivre "l'observation et le suivi, voire la mise à nu des pratiques de ces navires, non seulement au Sahara Occidental, mais également à travers tous les ports du monde et par tous les moyens", mettant l'accent sur le fait que toute activité étrangère exercée à l'intérieur du Sahara Occidental est "une consécration et une légitimation" de l'occupation et de la souffrance du peuple sahraoui.  

Un nouveau rapport annuel de l'Observatoire des ressources du Sahara Occidental (WSW), publié en avril 2018, avait révélé qu'une quantité de plus de 1,5 million de tonnes de phosphate provenant du Sahara occidental occupé pour une valeur de plus de 142 millions de dollars, a été exportée illégalement par le Maroc en 2017.

En 2017 "un volume de 1,59 million de tonnes, d'une valeur estimée à 142,74 millions de dollars ont été expédiés illégalement dans 27 vraquiers", souligne le 5eme rapport "P pour Pillage" de 48 pages de WSRW sur le phosphate du Sahara occidental.

Au total, 6 entreprises dans 5 pays à l'échelle internationale ont importé du phosphate provenant du Sahara occidental en 2017, et environ 70 entreprises dans le monde ont été identifiées comme possédant ou exploitant les navires qui effectuent les transports du minerai. En 2012, il y avait 15 importateurs dans 12 pays. (SPS)

020/090/700