Les présidents Ghali et Ramaphosa réitèrent leur soutien aux envoyés de l'ONU et de l'UA au Sahara Occidental

Pretoria, 5 juin 2018 (SPS) La République arabe sahraouie démocratique (RASD) et l'Afrique du Sud se sont félicités du niveau de la coopération et de la solidarité qui lient les deux pays et réitéré leur soutien aux efforts de l'envoyé personnel du Secrétaire général (SG) des Nations Unies (ONU), Horst Kohler et de l'envoyé spécial de l'Union africaine (UA) pour le Sahara Occidental, Joakim Alberto Chissano, visant à réunir les deux parties du conflit, à savoir le Maroc et le Front Polisario autour de la table de négociations "directes et sans prérequis" en vue de mettre fin au conflit au Sahara Occidental et mobiliser la Communauté internationale pour la mise en œuvre de toutes les décisions pertinentes.

Selon un communiqué conjoint rendu public, mardi à Pretoria, au terme de la visite de travail de quatre jours, effectuée par le président de la République, Brahim Ghali en Afrique du Sud, les deux parties ont abordé lors de leurs entretiens les relations bilatérales et les questions africaines et internationales d'intérêt commun, se félicitant du niveau de la coopération, la solidarité et l'amitié, découlant des liens historiques, politiques et fraternelles qui lient les deux pays ".

Par ailleurs, les présidents Ghali et Ramaphosa ont exprimé "leur plein soutien et confiance aux efforts consentis par l'Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU au Sahara occidental, Horst Kohler visant à réunir les deux parties du conflit et à mobiliser la communauté internationale en faveur de l'application de toutes les résolutions onusiennes relatives au Sahara Occidental".

Les deux présidents, poursuit le communiqué, ont pris note de l'adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 2414 d'avril 2018, prorogeant le mandat de la mission des Nations-Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara Occidental (Minurso) de six mois au lieu d'une année.

Les deux chefs d'Etat ont affiché, en outre, "leur total soutien et confiance" aux efforts déployés par le Haut représentant de l'UA pour le Sahara occidental, l'ancien Président mozambicain, Joaquim A. Chissano et leur "engagement à l'application immédiate" de la résolution du 30e sommet de l'UA numéro 677 appelant les deux Etats membres à engager des négociations directes et sans prérequis pour mettre fin au conflit au Sahara Occidental.

Le Royaume du Maroc en adhérant à l'UA "s'est engagé au respect des principes et objectifs prévus dans l'Acte constitutif de l'UA, notamment l'impératif de respecter les frontières héritées du colonialisme", a indiqué le communiqué.

Le président Cyril Ramaphosa a réaffirmé, ajoute la même source "le soutien constant de l’Afrique du Sud au droit indéniable du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance", exprimant son inquiétude face "aux divers rapports sur la violation des droits de l’Homme dans les territoires occupés du Sahara occidental et la poursuite de l’exploitation illégale des richesses naturelles des zones occupées". 

Le président de la République, Brahim Ghali a salué la décision des chefs d'Etat et de gouvernement de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) d'organiser un grand sommet régional en solidarité avec le Sahara Occidental pour mobiliser la communauté internationale en faveur de la décolonisation de la dernière colonie en Afrique, alors que le président Ramaphosa a réitéré l’attachement de son pays à la décision adoptée par la SADC en aout 2017 en ce qui concerne la tenue de ce sommet, a indiqué le communiqué. (SPS)

020/PRTRIA/700