Forte présence de délégations étrangères aux festivités du 45è anniversaire du déclenchement de la lutte armée sahraouie

Tifariti   (Territoires sahraouis libérés) , 20 mai 2018  (SPS) Les festivités du 45ème anniversaire du déclenchement de la lutte armée sahraouie,  organisées, dimanche à Tifariti, dans les territoires sahraouis libérés ont  été marquées par une forte présence de délégations étrangères solidaires  avec le peuple sahraoui et sa cause juste pour l'indépendance.

Organisées sous le haut patronage du président de la République,  Secrétaire général du Front Polisario, et  Chef suprême des forces armées sahraouies, Brahim Ghali, ces festivités  enregistrent la participation de délégations représentées par les  ambassadeurs du Viet Nam, de l'Equateur, de la Namibie, du Cuba, et de  l'Afrique du sud, et de diplomates d'Ethiopie, de Kenya, d'Ouganda,  d'Angola, de Nigeria et d'autres pays solidaires avec la cause sahraouie,  ainsi que deux délégations des associations de la Société civile algérienne  et mauritanienne.

Plusieurs unités, formations et bataillons de l'Armée de libération  sahraouie ont pris part à des parades militaires sous le slogan "la Force  de la détermination et de la volonté pour imposer l'indépendance et la  souveraineté".

A noter que la majorité formations et des unités militaires ayant  participé à ces festivités sont composées de jeunes sahraouis volontaires  par centaines pour défendre le droit du peuple sahraoui à la liberté et à  l'émancipation, et qui ont reçu un entrainement militaire professionnel et  de qualité, selon les responsables du Front Polisario.   

 Selon le Commandement de l'armée sahraouie, les catégories ayant rejoint  les rangs de l'armée de libération et qui ont pris part aux festivités, ne  représentent que des exemples de la force militaire sahraouie qui croit en  la doctrine militaire "l'indépendance ou tomber en martyr".

L'armée sahraoui a exposé, à cette occasion, une partie de son matériel et  moyens destinés à la protection des territoires libérés de l'ennemi ou des  réseaux de criminalité organisée et à assurer la sécurité à toutes les  régions sahraouies libérées, en mettant en échec toutes les opérations  exécutées par les bandes spécialisées dans le trafic de drogue et qui ont  un lien direct avec l'occupant marocain.

Les parades ont pris fin par un exercice tactique pour la libération  d'otages et qui a été exécuté par des membres de la Gendarmerie nationale  sahraouie.

L'assistance s'est rendue, par la suite, à une exposition de photos et de  documents qui mettent en exergue les différentes étapes de lutte du peuple  sahraoui.

Le ministre de la Défense, membre du secrétariat national du  Front Polisario, Abdallah Lahbib avait affirmé auparavant que la  célébration des fêtes nationales dans les territoires libérés se voulait  "une consécration de l'exercice de la souveraineté sur ces territoires",  réitérant la disposition de l'armée sahraouie à les défendre et à payer un  lourd tribut en vue de recouvrer la souveraineté de l'Etat sahraoui sur  l'ensemble de ses territoires.

Le ministre sahraoui a souligné que la célébration des fêtes nationales  dans les territoires libérés, à l'image du 45e anniversaire de la journée  nationale de l'Armée de libération populaire sahraouie (ALPS), coïncidant  avec le 20 mai, se voulait "une consécration de l'exercice de la  souveraineté de l'Etat du Sahara occidental sur ses territoires", ajoutant  que "l'ALPS est présente dans ces territoires depuis 1975 et non pas  d'aujourd'hui, d'autant qu'une grande partie de ces territoires a été  libérée dans les années soixante-dix du siècle dernier".

M. Lahbib a réaffirmé, à ce propos, "la disposition de l'ALPS à défendre  ces territoires et à payer un lourd tribut pour recouvrer la souveraineté  de l'Etat sahraoui sur l'ensemble de ses territoires". (SPS)

020/090/700