Président de la République: "Nous vaincrons, c'est une question de temps"

Aousserd (Camps des réfugiés sahraouis), 10 mai 2018 (SPS) Le président de la République, secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a indiqué jeudi que le peuple sahraoui qui résiste et qui demeure attaché à son droit  à l'indépendance et à la liberté, "vaincra" car c'est "une question de  temps même si la situation exigerait de nouveaux sacrifices".

 Lors d'une audience accordée à la délégation algérienne participant aux  festivités célébrant le 45e anniversaire de la création du Front Polisario, le président Ghali a indiqué que " la révolution algérienne est notre  exemple c'est pourquoi nous sommes convaincus que la victoire est proche". 

Soulignant que "le peuple sahraoui résiste et croit encore en la justice  de sa cause", le président de la République a assuré "Nous vaincrons, certes, c'est   une question de temps, même si la situation exigerait d'autres  sacrifices".

A cette occasion, M. Ghali a salué "la position de principe et  indéfectible de l'Algérie en faveur de la cause sahraouie qu'elle a adopté  depuis l'occupation marocaine des terres du Sahara Occidental", ajoutant  que "cette position n'a jamais été ébranlée en dépit des difficultés et des  conspirations qu'elle a subies".

Le président de la République a soutenu, également, que l'Algérie avait toujours  plaidé pour la légitimité internationale, adressant, par la même occasion,  ses salutations, au nom du peuple sahraoui, à l'Algérie sous la direction  du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika pour ses "nobles  positions et son hospitalité durant toutes ces années".

"Nous, et l'Algérie, sommes un seul peuple, et notre alliance est  éternelle, basée sur les principes et le sort commun. Nous demeurerons  ainsi jusqu'à le recouvrement total de la souveraineté sur l'ensemble du  territoire sahraoui", a ajouté M. Ghali, soulignant qu'aucune "force ne  pourra influencer ce processus jusqu'à notre indépendance".

Pour ce qui est des dernières allégations marocaines qui voulaient  impliquer l'Algérie et l'Iran dans le conflit du Sahara occidental, le  président sahraoui a indiqué qu'elles découlaient d'une "déconvenue  éprouvée par le Maroc suite à la défaite au niveau de l'ONU et de l'UA", affirmant que "les réactions nerveuses, les tentatives de déformation et  les inventions délibérées ne nous empêchent guère, et nous n'y répondrons  jamais car leurs objectifs sont connus et issus des amertumes suite à la  solidité de la position sahraouie et à la force de résistance dans les  régions occupées et dans les prisons de l'occupant marocain".

"La résistance et résilience se poursuivront et le droit finira par  triompher quelle que soient les difficultés", a-t-il souligné.  

Le Front Polisario commémore le 45e anniversaire de sa création à travers  l'organisation des festivités commémoratives dans la wilaya d'Aousserd  (camps de réfugiés sahraouis), en présence de plusieurs délégations dont  des invités étrangers, dans un nouveau contexte marqué par des efforts pour  la reprise des négociations entre le Front et le Maroc en vue d'un  règlement politique au conflit du Sahara occidental. (SPS)

020/090/700