Une députée norvégienne appelle son pays à amener le Maroc à mettre fin à son occupation illégale du Sahara Occidental

Oslo, 13 avr 2018 (SPS) La députée du parti du centre au parlement  norvégien, Emilie Inger Mihl, a appelé la ministre norvégienne des Affaires  étrangères, Ine Marie Eriksen, à exercer des pressions sur le régime  marocain, en vue de l'amener à mettre fin à son occupation illégale du  Sahara Occidental.

Dans une question écrite adressée à la ministre norvégienne des Affaires  étrangères, lors d'une séance tenue mercredi, la députée a appelé à exercer  des pressions sur le Maroc pour l'amener à mettre fin à son occupation  illégale du Sahara Occidental, estimant nécessaire d'intervenir auprès de  la France pour l'exhorter à cesser de défendre l'occupation marocaine  illégale.

Mme Emilie Inger Mihl a rappelé la position "indigne" de la France qui  avait voté, au niveau du Conseil de sécurité, contre une proposition  américano-britannique appelant à l'élargissement des prérogatives de la  Mission de l'Onu pour l'organisation d'un référendum au Sahara Occidental  (Minurso).

A ce propos, la députée norvégienne s'est interrogée  sur "la position  française qui s'oppose aux droits légitimes du peuple sahraoui à la liberté  et à l'indépendance", au niveau de tous les fora internationaux notamment à  l'ONU, au Conseil de sécurité et dans les institutions de l'UE.

Evoquant la situation des prisonniers politiques du groupe Gdeim Izik,  dont certains ont été condamnés à la perpétuité par les tribunaux  marocains, faisant fi ainsi du droit international et démontrant les  pratiques marocaines illégales contre le peuple sahraoui, la députée a  estimé que "la Norvège, en ce mois de l'année (avril), consacré au débat de  la cause sahraouie, doit intervenir auprès des membres du Conseil de  sécurité notamment auprès de la France, en vue de permettre à la Minurso de  mener à bien sa mission de protection et de contrôle des droits de l'Homme,  dans toutes les régions de son action". (SPS)

020/090/700