La solidarité du mouvement El-Islah avec la cause sahraouie conforme à la position officielle algérienne (Ghouini)

Boujdour (camps des réfugiés sahraouis), 4 avr 2018 (SPS) Le président  du mouvement El-Islah, Filali Ghouini, a affirmé mercredi au camp de  Boudjdour des réfugiés sahraouis que la solidarité "indéfectible et  inconditionnelle" de sa formation politique avec la cause sahraouie était  "conforme à la position officielle et populaire" de l’Algérie sur la question.

Dans une déclaration à l’APS en marge d'une visite de solidarité  qu’effectue une délégation de dirigeants du parti aux camps de réfugiés  sahraouis, M.Ghouini a indiqué que cette visite constituait une marque de "soutien des militants du parti à la cause sahraouie pour le droit du  peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’exercice de sa souveraineté  sur son territoire et ses ressources’’.

Cette visite est aussi l’occasion pour les dirigeants et cadres du parti  de s’enquérir des derniers développements de la question sahraouie,  notamment dans les territoires occupés, et de rencontrer des militants  sahraouis des droits de l’homme, y compris ceux issus des territoires  occupés, pour s’informer sur les souffrances, exactions et privations des  droits individuels et collectifs endurées par les sahraouis aux mains de  l’occupant marocain, a-t-il ajouté.

Ces souffrances et les détentions arbitraires, souligne M. Ghouini,  interpellent la communauté internationale à assumer son "entière  responsabilité et à faire pression sur le Maroc pour l’amener à se  conformer aux résolutions de la légalité internationale et des droits de l’Homme sur les territoires sahraouis occupés".

Pour le responsable partisan, cette visite est, en outre, une opportunité  pour avoir des échanges avec des responsables sahraouis et des cadres du  Front Polisario sur les voies d’appuyer cette cause portant sur  l’élimination de la dernière colonie en Afrique et de développer les voies  de son soutien, à travers la diplomatie partisane et populaire, en Algérie et à l’étranger, lesquelles complètent la diplomatie officielle.

Une diplomatie déployée avec les partis, la société civile et les  organisations non gouvernementales activant dans le domaine de la défense  des droits de l’Homme, notamment à l’échelle arabe et islamique, a-t-il  ajouté.

Le président du mouvement El-Islah a réitéré le soutien "entier et  inconditionnel" de son parti à l’égard du droit du peuple sahraoui à vivre  libre et à se débarrasser de l’occupation et de l’oppression subies durant  des décennies,  appelant, par la même occasion, les Nations Unies à  organiser le référendum permettant au peuple sahraoui d’exprimer son  autodétermination.

La délégation du parti El-Islah visitera, dans le cadre de cette  initiative de solidarité devant se poursuivre à vendredi prochain,  plusieurs structures et institutions sahraouies, dont des établissements  éducatifs et de santé et le musée de la résistance sahraouie, et aura une rencontre avec l’association des parents de détenus et de disparus  sahraouis, a-t-on signalé. (SPS)

020/090/700