Minurso : Guterres propose un budget de 53,8 millions de dollars pour l’exercice 2018-19

New York, 29 mars 2018 (SPS) Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a proposé un budget de 53,87 millions de dollars pour maintenir le fonctionnement de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara Occidental (Minurso) pour l’exercice allant du 1 juillet 2018 au 30 juin 2019.

La proposition de budget n’inclut pas les contributions volontaires en nature d’une valeur de 519.000 dollars, selon le document du secrétariat  général, consulté par l’APS.Guterres a pratiquement maintenu le même montant alloué à la Minurso en 2017 qui s’est, alors, chiffré à 52 millions de dollars. L’enveloppe de l’exercice précédent, a été elle aussi maintenue dans le sillage des coupes importantes opérées par l’ONU dans son budget des opérations de maintien de la paix, sous pression des Etats-Unis.

Le projet de budget couvre le déploiement de 218 observateurs militaires, 27 militaires, 12 policiers des Nations Unies, 82 fonctionnaires recrutés sur le plan international, 163 fonctionnaires recrutés sur le plan national, 18 volontaires des Nations Unies et 10 membres du personnel fourni par des gouvernements, précise le document.

La proposition de Guterres sera examinée en mai prochain par la cinquième commission de l’ONU en charge des questions administratives et budgétaires, juste après les consultations du Conseil de sécurité prévues en avril pour proroger le mandat de la mission.

Guterres souligne dans ce rapport de 42 pages que " les réalisations escomptées de la Minurso sont celles qui permettront d’atteindre, au terme du mandat de la Mission, l’objectif fixé par le Conseil de sécurité " qui consiste à " parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental ".

La Mission poursuivra, par ailleurs, ses activités d’observation et de surveillance et veillera également au respect de l’accord de cessez-le-feu tout en apportant un appui continu à l’envoyé personnel du secrétaire général dans l’exercice de ses fonctions, relève le rapport.

La Minurso continuera également ses activités de déminage à l’est du mur de sable et prévoit à cet effet de nettoyer 3 millions de mètres carrés de champs de mines et de zones contaminées par des restes explosifs de guerre.

Pour rappel, la Minurso, dont le quartier général se situe à El Aaiun, est dirigée par le représentant spécial du secrétaire général, Colin Stewart, qui a aussi rang de sous-secrétaire général. (SPS)

020/090/700