La mairie de Saint-Denis appelle à assurer le respect des droits des détenus politiques sahraouis conformément au droit international

Paris, 15 mars 2018 (SPS) La mairie de Saint-Denis, située dans la banlieue parisienne (France), a appelé le gouvernement français à amener le Maroc au respect des droits fondamentaux des détenus politiques sahraouis croupissant dans les geôles marocaines, conformément au droit international, réitérant son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à la défense des droits de l'Homme dans ce territoire. 

Dans un communiqué dont une copie est parvenue à la représentation du Polisario en France, la mairie a appelé mercredi le gouvernement français à amener le Maroc au respect des droits fondamentaux des détenus politiques sahraouis dans les prisons marocaines, conformément au droit international.

La mairie s'est dit préoccupée "par les conditions d'incarcération du défenseur sahraoui et détenu politique, Naâma Asfari, dans la prison de Aarjat et transféré dans une cellule séparée, depuis le 12 février dernier, privé de tous ses droits élémentaires.

Le détenu sahraoui a entamé une grève de la faim illimitée, le 27 février, en protestation contre les mauvaises conditions de son incarcération et le harcèlement dont il est victime ainsi que ses compagnons du groupe Gdeim Izik, ayant décidé aussi d'entrer en grève de faim, au niveau des prisons de Kenitra et d'Ait Melloul".

"Nous exprimons notre pleine solidarité avec les victimes de la répression méthodique menée au Sahara Occidental occupé", a affirmé la mairie de Saint-Denis, rappelant les harcèlements contre les défenseurs des droits de l'Homme au Sahara Occidental occupé.

"La responsabilité entière incombe aux autorités marocaines quant aux répercussions des arrestations politiques de militants sahraouis, qui revendiquent le droit de l'autodétermination et à la souveraineté territoriale du peuple sahraoui sur ses territoires  reconnus par la Cour de justice de l'Union Européenne (CJUE)", a-t-elle soutenu.

Le communiqué a cité la soirée de solidarité avec le peuple sahraoui, qui sera organisée par la mairie, en coordination avec l'Association des amis de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) en France. (SPS)

020/090/700