La compagnie maritime des Bermudes met fin à ses opérations illégales au Sahara Occidental (WSRW)

Londres, 28 fev 2018 (SPS) La compagnie maritime des Bermudes a mis fin à ses opérations illégales au Sahara Occidental et a annulé tous ses contrats avec Rabat qui impliquent les territoires du Sahara Occidental occupés par le Maroc, a indiqué mercredi l’observatoire des ressources du Sahara occidental (WSRW).

La firme des transports maritimes des Bermudes, Golden Ocean, a exprimé son "regret" d’avoir participé pendant plusieurs années dans le transport du phosphate à partir des territoires Sahraouis, une activité illégale qu’elle a décidé d’exclure à l’avenir, a rapporté l’observatoire.

La compagnie a annoncé sa décision de procéder à la modification de ses futures clauses dans ses contrats commerciaux, de manière à interdire toute activité de transport de marchandises à partir des territoires occupés du Sahara Occidental.

La firme cargo, Golden Océan management AS, dont le siège central est basé aux Bermudes, est enregistré au NASDAQ et dans la bourse d'Oslo.

WSRW a souligné que la directrice générale de la compagnie, Brigitte Ringstad, a déclaré a l’un des plus grand site d’information Norvégien, le Dagbladet, que sa firme vient d’adopter une nouvelle approche dans la gestion de ses opérations commerciales qui exclut désormais le Sahara Occidental dans les futures contrats d’affrètement.

"Nous avons acheté le navire Golden Ocean début 2017, avec une Clause attachée aux termes de la transaction, dans laquelle le Sahara Occidental n’était  malheureusement pas exclu", a-t-elle regretté, expliquant que cette transaction n’a pas permis à la compagnie d’arrêter ses activités au Sahara Occidental à bord du navire Global Ocean.

Brigitte Ringstad a précisé que pour le reste de l’année 2017, le navire était affrété à une tierce partie ce qui a rendu impossible d'arrêter le commerce à partir du Sahara Occidental sur "ce navire en particulier".

La compagnie a donc continué à utiliser le navire dans le transport des cargaisons de phosphate en provenance des territoires Sahraouis pour le reste de la période de 2017 après l’acquisition du navire, a ajouté la responsable de la compagnie Norvégienne dans une lettre adresse à l’observatoire des ressources du Sahara Occidental datée du 26 février 2018.

WSRW a souligné que le 30 août 2017, Golden Keen, navire de Golden Ocean, a quitté le port d'El- Aaiun  au Sahara Occidental occupé avec une cargaison d'environ 79.000 tonnes de roches phosphatées destinées au port de Baton Rouge (Etats-Unis), où il est arrivé le 14 septembre.

"La roche a été exportée par la compagnie publique marocaine OCP qui exploite une mine dans la partie du Sahara Occidental que le Maroc occupe illégalement", a relevé l’ONG.

A noter que le principal propriétaire du Golden Ocean est le milliardaire Norvégien John Fredriksen, classé 131e fortune mondiale par Forbes. Global Ocean est un géant dans le transport maritime, possédant la plus grande flotte mondiale de pétroliers.   

Il est à relever que d’autres propriétaires de navires internationaux ont introduit une clause similaire à celle de la compagnie maritime des Bermudes sur le Sahara occidental dans leurs accords avec les compagnies qui affrètent leurs navires.

Il s’agit notamment de la compagnie canadienne "Nutrien", le plus grand importateur de minerai de phosphate du Sahara occidental dans le monde, qui a décidé début janvier, de mettre fin à ses activités commerciales illégales dans les territoires sahraouis occupés par le Maroc.

La décision de la compagnie maritime des Bermudes coïncide avec le verdict de la Haute cour de l’Afrique du Sud du 23 février, qui a jugé que le Sahara Occidental est "propriétaire de l'ensemble de la cargaison de phosphate actuellement chargée sur le navire à moteur NM Cherry Blossom", et que le Maroc n’avait aucun droit sur le phosphate sahraoui.

Elle coïncide également avec la décision de la Cour de justice de l’union européenne (CJUE) qui a déclaré invalide tout accord de pêche entre l’UE et le Maroc s’il inclut les eaux territoriales du Sahara Occidental. (SPS)

020/090/700