Décès de Mohamed El Ayoubi: le président de la République appelle le SG de l'ONU à mettre en place un mécanisme de protection des civils sahraouis

Bir Lehlu (Territoires sahraouis libérés), 23 fév 2018 (SPS)  Le président de la République, Secrétaire Général du Front Polisario, Brahim Ghali, a adressé une lettre au SG des Nations Unies, António Guterres, dans laquelle il a attiré l’attention de ce dernier sur les  graves violations des droits de l'homme commises par le régime marocain contre les civils sahraouis sans défense, en particulier les défenseurs des droits de l'homme et les prisonniers politiques dans les prisons marocaines.

Le Président de la République a informé M. Guterres de la mort de Mohamed El Ayoubi, l'un des 24 prisonniers du groupe Gdeim Izik, décédé le 21 février dans la ville occupée d'El-Aaiun, à cause des conditions difficiles et des mauvais traitements, imputant la responsabilité de sa mort sur l'Etat marocain.

Dans ce contexte, le président de la République a réitéré la nécessité de créer un mécanisme des Nations Unies pour la protection des droits de l'homme au Sahara Occidental, afin de mettre fin à cette situation inhumaine causée par l'occupation illégale marocaine et ses pratiques en l'absence de pression la communauté internationale.

Le défunt prisonnier politique sahraoui, Mohammed El-Ayoubi, a été arrêté après le démantèlement du camp de protestation de Gdeim Izik, le 8 novembre 2010. Depuis son arrestation, il a été soumis à des pratiques graves, notamment le viol, les sévices, la torture, la privation des droits fondamentaux et autres. (SPS)

020/090/TRD