Espagne : un élan de solidarité multiforme avec la cause sahraouie

Madrid,17 fév 2018 (SPS) Le mouvement espagnol de solidarité avec la cause sahraouie (associations, parlementaires, mairies) s’active intensément, ces jours ci afin de mettre plus de visibilité sur ce conflit et sur les souffrances qu’endurent le peuple sahraoui contraint à l’exil depuis plus de 42 ans.

Diverses actions sont programmées et organisées à cet effet tant sur le plan culturel, politique, humanitaire, juridique et académique à l’effet de rendre plus visible cette cause, la soutenir politiquement et dénoncer toutes les violations des droits de l’Homme commises par l’occupant marocain.

Coïncidant avec le 42 ème anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), le Conseil municipal de Lasarte Oria vient d’approuver à l’unanimité de ces groupes politiques une motion dans laquelle il dénonce la violation du "droit de manifester dans les territoires sahraouis occupés, les arrestations arbitraires, la torture et les mauvais traitements, les viols, les disparitions et toutes les agressions contre les droits de l’Homme commises dans les territoires occupés du Sahara occidental".

Le Conseil municipal a décidé d’organiser divers actes devant permettre à la population de cette localité espagnole "de connaitre la situation du peuple sahraoui en organisant une Conférence-débat sur le conflit sahraoui, outre une manifestation pour revendiquer le droit au peuple sahraoui au référendum d’autodétermination. Le drapeau de la RASD sera également accroché le 27 février à la mairie", souligne-t-on.

De son côté, la ville de Los Llanos et l'Association des îles Canaries amie avec le peuple sahraoui (ACAPS) organiseront début mars prochain la 2eme édition du festival "Tadamun" à l’occasion de la célébration du 42 eme anniversaire de la RASD. Un programme culturel diversifié ouvert au grand public est prévu à cet effet.

Le directeur général des Affaires étrangères au gouvernement régional des Iles Canaries, Julio Cabrera Rocha a souligné "l’engagement du gouvernement régional à contribuer dans de pareils événements qui sont conformes à la politique régionale de développement et de coopération internationale".

Par ailleurs des députés provinciaux de Grenade, de retour d’un voyage des camps de réfugiés sahraouis ont souligné que le but de ce voyage est de sensibiliser la ville de Grenade afin qu’elle connaisse, à travers ses politiciens les problèmes que vit le peuple sahraoui.

Les députés provinciaux des travaux publics et du Logement, José Maria Villegas, et Irene Salon, ont relevé la situation difficile que vit le peuple sahraoui qui dépend principalement de l’aide humanitaire internationale. "Il est nécessaire, indispensable et urgent de trouver une solution à ce conflit", ont-ils dit avant de rappeler que "ce peuple attend depuis 42 ans un référendum d’autodétermination".

Par ailleurs, ils ont mis l’accent sur la nécessaire implication des politiciens et de la société de Grenade pour prendre conscience et de s’engager davantage pour la cause du Sahara occidental.

Des institutions universitaires comme la faculté de droit de Valence se penchent également sur l’analyse de la situation des droits de l’Homme dans les territoires occupés. Une rencontre intitulée  "où sont les droits de l’Homme?", sera abritée par la faculté de droit de Valence ou juristes et spécialistes en droit international tenteront le lundi prochain de débattre de cette situation tant décriée par des observateurs, des ONG et par des activistes sahraouis.

Sur le plan humanitaire, les campagnes de collecte de produits alimentaires se poursuivent à travers toute l’Espagne. Dans ce cadre l’association de la ville de   campo de Gibraltar a annoncé samedi la collecte de 24 tonnes de nourriture et autres produits qu’elle va acheminer prochainement vers les camps de réfugiés sahraouis.

Dans un communiqué, cette association a annoncé que l’aide humanitaire se compose essentiellement de denrées non périssables et d’autres produits destinés à des projets de coopération. Des expositions photographiques  "les exilés , visions sahraouies",  œuvres d’artistes espagnols sont également organisées dans certaines villes espagnoles pour refléter la vie et la situation difficile du peuple sahraoui après 42 ans d’exil et d’attente d’un référendum d’autodétermination.(SPS)

020/090/700