Espagne: Les Exilés, une exposition de 16 artistes canariens en soutien à la cause sahraouie

Madrid, 15 fév 2018 (SPS) Seize artistes espagnols des Iles Canaries organisent une exposition intitulée Les Exilés pour faire la lumière sur la cause sahraouie et les souffrances endurées par la population contrainte à l’exil depuis plus de 42 ans et apporter une contribution financière par la vente de leurs œuvres pour la concrétisation du programme Vacances de la paix dont bénéficient  pendant l’été des centaines d’enfants sahraouis.

Cette exposition qui s’étalera du 15 février jusqu’au 27 du même mois coïncide avec l’anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie et démocratique (RASD), "n'est pas seulement un soutien à la cause sahraouie, mais donne aussi lieu à des discussions sur le conflit du Sahara occidental qui se trouve à seulement 100 km des Iles Canaries", a indiqué Mari Carmen Cabrera, membre de l’association canarie amie avec le peuple sahraoui.

"Pour cela, nous exigeons une solution à ce conflit de la part du gouvernement espagnol car il a une responsabilité historique ayant été le pays colonisateur et qui a toujours la puissance administrante de ce territoire", a-t-elle ajouté, avant d’expliquer que ce type d’initiative (exposition) sert de plate forme pour continuer à alimenter le débat et à faire pression sur le pouvoir politique espagnol.

L’exposition Les exilés souligne ainsi la valeur accordée à l'art comme moyen de contribuer à des causes. Les artistes n'arrêtent pas d'être sensibles à ces problèmes, et c'est une manière de contribuer et d'impliquer les gens, explique pour sa part José H. Naranjo, l'un des artistes participants. "Nous avons la possibilité de donner une voix à certains sujets et dans notre cas, nous nous battons pour une question de droits de l'homme au Sahara occidental, et il est important de leur donner une voix", a-t-il souligné.

Les travaux exposés, explique Juani C. Franquiz , l’initiateur principal de cet événement, couvrent différents styles et proposent aux visiteurs le problème sahraoui et celui de l’exil du peuple sahraoui et son incapacité à pouvoir retourner vivre dans son pays occupé illégalement par le Maroc.

Cette manifestation artistique sera clôturée par la projection du court-métrage Canaries Trois verres de thé, écrit par Paco Santana Bernal et Alvaro Carrero Puig, qui raconte la vie de trois Sahraouis vivant aux Iles Canaries et les différents défis auxquels ils doivent faire face au quotidien étant loin de leur pays.

Les revenus des ventes des différentes œuvres exposées seront versés, a souligné Franquiz, au programme Vacances de paix, bénéficiant chaque été aux enfants sahraouis qui viennent passer des vacances dans des familles espagnoles. En 2017, plus de 200 familles canariennes ont accueilli 232 enfants sahraouis âgés entre 10 et 13 ans, indique-t-on auprès de l’association canarienne amie avec le peuple sahraoui.

Tout récemment, le photojournaliste espagnol Gevasio Sanchez a organisé une exposition intitulée Visions sahraouies dans la ville de Saragosse dans le but de mettre plus de visibilité sur les souffrances et la vie des Sahraouis après plus de 42 années d’occupation illégale par le Maroc.

M. Sanchez, à travers une trentaine d’œuvres, a essayé de refléter les souffrances d’un peuple forcé à l’exil depuis plus de quatre décennies, tout en critiquant "le peu d’influence internationale de l’Etat espagnol pour changer cette situation". (SPS)

020/090/700