Une délégation japonaise expulsée de la ville occupée d’El Aaiun

El Aaiun (territoires occupés du Sahara occidental), Les autorités marocaines ont procédé vendredi à l’expulsion de deux professeurs universitaires japonais depuis El Aaiun vers Casablanca.
Les deux chercheurs japonais, Akihisa Matsuno, professeur à l'Université d'Osaka, et son épouse Kiyoko Furusawa, professeur de l'Université des femmes chrétiennes à Tokyo, sont arrivés jeudi soir à El Aaiun occupée, à l'invitation de l'ASVDH pour vérifier la situation des droits de l'homme au Sahara Occidental, et tenir des réunions avec les associations et la presse sahraouies.
La délégation japonaise qui était accompagné de Hassana Abba, membre de l’ASVDH, au moment où elle se rendait au siège de l'Association sahraouie des victimes des violations des droits humains commises par l'État marocain (ASVDH) dans la ville occupée d’El Aaiun, elle a été interpelé par des policiers marocains qui l’a informé de quitter le Sahara occidental et ont procédé au transfert de la délégation de l'aéroport d’El Aaiun vers Casablanca.
Depuis 2014 presque 163 personnalités de 15 nationalités qui voulaient s’enquérir de la situation des droits de l’homme au Sahara occidental ont été expulsées de ce territoire dont le Maroc n’a aucune souveraineté, a indiqué l’ASVD. (SPS)
020/090/TRD