Sahara Occidental: la Namibie déplore la teneur du discours du Souverain marocain qui "mine tous les efforts d'une solution pacifique" (MAE)

Windhoek, 22 nov 2017 (SPS) La Namibie a exprimé sa profonde inquiétude et  déception quant à la position du Maroc vis-à-vis de l'indépendance du Sahara Occidental, exprimée par le roi Mohamed VI début novembre courant, affirmant que la colonisation demeure par nature la pire violation au droit international, à la charte des Nations Unies et aux droits de l'Homme.

Dans une allocution prononcée à l'occasion d'une réunion annuelle organisée par le ministère namibien des AE en présence du corps diplomatique accrédité, notamment l'ambassadeur de la RASD, Abah Eddih Cheikh, et des représentations des organisations internationales, la chef de la diplomatie namibienne, Netumbo Nandi-Ndaitwah a affirmé que son pays était "très inquiet et profondément déçu de la position du royaume du Maroc vis-à-vis de l'indépendance du Sahara Occidental, exprimée par son souverain lors de son discours du 06 novembre 2017, qui mine tous les efforts d'une solution pacifique et rejette la légalité internationale".

Cette position est "contraire aux engagements du Maroc du fait de son adhésion à l'Union Africaine (UA) en termes de respect des statuts de l'UA et de ses principes", a estimé la ministre namibienne.

Mme Nandi-Ndaitwah a réitéré le soutien de son pays à la lutte du peuple sahraoui pour son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance, conformément aux résolutions de l'ONU, de l'UA et du Conseil de sécurité en faveur de la tenue d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental.

La position de la Namibie, a-t-elle ajouté "s'inscrit en droite ligne avec la position de l'UA fondé sur le droit international et le respect des droits de l'Homme car, pour nous, la colonisation demeure par nature la pire violation au droit international, à la charte de l'ONU et aux droits de l'Homme".

Le président de la république de Namibie, Hage Geingob avait réaffirmé, septembre dernier devant la 72ème session de l'Assemblée générale de l'ONU, le soutien sans équivoque de son pays à la lutte pacifique du peuple sahraoui pour arracher son droit à l'autodétermination et protéger ses richesses de l'exploitation illégale pratiquée par le Maroc.

Il a également appelé à la mise en œuvre urgente de toutes les résolutions du Conseil de la sécurité et de l'Assemblée générale appelant à la tenue d'un référendum libre et équitable au Sahara Occidental. (SPS)

020/090/700