Sahara occidental : Guterres se félicite de l’intention de Kohler de se rendre dans la région pour relancer le processus onusien

New  York (Nations Unies), 17 sept 2017 (SPS) Le secrétaire général de  l’ONU, Antonio Guterres, s'est félicité dimanche soir de l’intention de son envoyé personnel pour le Sahara occidental, Hosrt Kohler, de se rendre prochainement dans la région afin de relancer le processus de paix, à l’arrêt depuis 2012.

"Le Secrétaire général s'est félicité de l'intention de son envoyé personnel de se rendre dans la région. Il a souligné l'importance de la visite pour relancer le processus politique dans un nouvel esprit et avec  une nouvelle dynamique, conformément à la résolution 2351 (2017) du Conseil  de sécurité ", a indiqué l’ONU dans une note adressée aux correspondants de presse. Et d’ajouter que M. Kohler "attend avec intérêt de visiter la région et de travailler avec les parties dans un esprit de confiance et de compromis".

Horst Kohler a pris ses fonctions le 8 septembre dernier à New York où il a tenu plusieurs réunions et consultations dans l’objectif de relancer les négociations entre le Front Polisario et le Maroc, a précisé l’ONU dans sa déclaration.

L’émissaire onusien a rencontré à cet effet Antonio Guterres, de hauts responsables de l’organisation onusienne ainsi que le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union Africain, a-t-elle indiqué.

Horst Kohler s’est aussi entretenu avec les représentants des deux parties du conflit et ceux des pays voisins et des Etats membres. Ces rencontres se sont poursuivies jusqu’au 16 septembre, selon l’ONU.

Jeudi Horst Kohler a rencontré une délégation du Front Polisario, conduite par le coordinateur sahraoui avec la Minurso, Mhamed Khedad. L’entretien a permis un échange de points de vue et d’informations sur le processus onusien au Sahara Occidental.

Ce premier contact officiel a porté également sur les perspectives de ce processus dans le cadre de la mission conférée à M. Kohler par le Conseil de sécurité, et le secrétaire général de l’ONU en vue de parvenir à une solution juste et durable garantissant le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance.

Le nouvel émissaire de l’ONU qui succède à Christopher Ross devrait présenter son premier rapport sur le Sahara Occidental dans un délai de six mois.

Le chef de l’ONU a promis en avril dernier de relancer les négociations à l’arrêt depuis 2012 avec "une nouvelle dynamique ".

Le Conseil de sécurité avait également enjoint au secrétariat général de faciliter la tenue de négociations directes entre les deux parties qui doivent aboutir à l’autodétermination du peuple sahraoui. (SPS)

020/090/700