La 36e session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU appelle à la protection des ressources naturelles et au référendum au Sahara occidental

Genève (Suisse), 13 sept 2017 (SPS) Plusieurs ambassadeurs et experts en droit et en affaires internationales ont tenu une conférence intitulée "La question du Sahara occidental, la dernière colonie du continent africain, à la 36e session du Conseil des Nations Unies ...".

Les orateurs ont souligné la nécessité de mettre en œuvre les récentes résolutions de l'Assemblée générale des Nations Unies sur le droit à l'autodétermination et le droit du peuple sahraoui d'exercer sa souveraineté sur ses ressources naturelles.

Ils ont précisé la situation du Sahara occidental du point de vue du droit international, qui considère que la présence marocaine sur le territoire est une occupation militaire, ce qui signifie selon le droit international, l'illégalité de la commercialisation de ses ressources sans l'accord préalable du seul représentant du peuple sahraoui, le Front POLISARIO.

Les ambassadeurs et les experts présents lors de la conférence ont exhorté le soutien continu du peuple sahraoui dans son juste combat pour le recouvrement de tous ses droits et en particulier le droit à la liberté et à l'indépendance.

Une délégation sahraouie, composée d'acteurs de la société civile en provenance des camps de réfugiés et dans les territoires occupés du Sahara occidental, ainsi que par la délégation permanente du Front POLISARIO en Suisse.

 Il convient de rappeler que la 36ème session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a ouvert ses travaux mardi à Genève en Suisse.(SPS)

020/090/TRD