La cause sahraouie avance sur la bonne voie autour de l'unité du peuple sahraoui (Brahim Ghali)

Chahid El Hafedh (camps des réfugiés sahraouis), 11 juil 2017 (SPS) Le président de la République, SG du Front Polisario, Brahim Ghali, a dénoncé mardi les peines iniques émises contre un groupe d'étudiants sahraouis ainsi que l'intention malveillante de prononcer des sanctions sévères contre les détenus de Gdeim Izik, ajoutant que la cause sahraouie avance sur la bonne voie autour de l'unité du peuple sahraoui.

"La cause nationale avance surement grâce à l'unité du peuple sahraoui et sa mobilisation autour de son représentant légitime, le Front Polisario", a précisé le président de la République, dans un communiqué ayant sanctionné une réunion élargie du conseil des ministres de la RASD rappelant "les nombreux acquis réalisés sur le plan diplomatique, aussi bien au niveau de l'ONU, l'UA et  l'UE".

M. Ghali a mis en garde contre les complots de l'occupant marocain qui n'hésite pas, face à ses échecs, à exploiter la drogue, en tant que plus grand producteur de cannabis au monde, dans une guerre ignoble à l'effet de faciliter la propagation de ces substances et encourager les réseaux de crimes organisés et groupes terroristes, ce qui constitue, a-t-il dit, une menace sur la paix et la stabilité dans la région et le monde".

M. Ghali a dénoncé par ailleurs les peines iniques émises contre un groupe d'étudiants sahraouis ainsi que l'intention malveillante de prononcer des peines sévères à l'encontre des détenus de Gdeim Izik. Il a dans ce sens salué leur courage et plaidé pour la libération, sans condition, de tous les détenus sahraouis qui croupissent dans les geôles marocaines.

Le conseil des ministres sahraouis a salué l'armée populaire sahraouie et la résistance du peuple sur tous les fronts ainsi que sa détermination à restituer ses droits spoliés et à établir l'Etat sahraoui indépendant sur tout le territoire national.

Un rapport sur le 29e sommet de l'UA a été présenté durant la réunion qui a constitué une occasion pour réaffirmer la place de la République sahraouie au sein de l'UA en tant que membre fondateur. Il a été question également de mettre l'accent sur l'engagement de l'UA en faveur de la mise en œuvre de ses décisions concernant la question de décolonisation de la dernière colonie en Afrique.

D'autres rapports sur les développements au sein de l'ONU et la question liée à la protection des ressources naturelles du Sahara occidental ont été présentés durant cette réunion.

La rencontre a porté également sur le programme et l`université d`été des jeunes et cadres sahraouis. (SPS)

020/090/700