Le Conseil des ministres met en garde contre la propagation de la drogue marocaine et ses conséquences sur la région

Chahid El Hafed,  11 juil 2017 (SPS) Le Conseil des ministres a mis en garde mardi contre le danger de la propagation de la drogue marocaine et ses conséquences sur la stabilité et la sécurité dans la région.

Le Maroc étant le plus grand producteur et exportateur du cannabis dans le monde, "n’hésite pas à user de cette arme dans une sale guerre pour encourager les gangs du crime organisé et les groupes terroristes, et donc menacer la paix et la stabilité dans la région et dans le monde", a estime le Conseil des ministres tenu ce mardi sous la présidence du Chef de l’Etat, Brahim Ghali.

Dans un communiqué publié à cette occasion, le Conseil des ministres a souligné que la question du Sahara occidental ne cesse d’enregistrer plus de succès et de consensus autour de l'unité du peuple sahraoui et de son représentant unique et légitime, Front populaire pour la libération de la Saguia el Hamra et du Rio de Oro (F.POLISARIO), citant plusieurs succès sur le front diplomatique, tant à l'Organisation des Nations Unies, à l'Union africaine ou au niveau de l'Union européenne.

Le Conseil des ministres a également condamné les peines vindicatives contre les prisonniers de mouvement estudiantin sahraoui, appelé " les compagnons d’El Wali", mettant  en garde contre la volonté des autorités marocaines de condamner à des lourdes peines pour le groupe des prisonniers politiques sahraouis Gdeim Izik  dont la cour marocaine vient de reporter une nouvelle fois au  18 juillet prochain.

À cet égard, le Conseil des ministres a exprimé sa solidarité et son soutien à tous les prisonniers politiques sahraouis qui croupissent encore dans les prisons marocaines, appelant à leur libération immédiate et inconditionnelle. (SPS)

020/090/TRD