Le procès contre le mouvement des étudiants sahraouis est un "acte vindicatif" en raison de leur militantisme et position politique (président de la République)

Bir Lahlu (territoires libérés de la RASD), 10 Juil 2017 (SPS) Le Président de la République et Secrétaire Général du Front POLISARIO, Brahim Ghali a déclaré lundi, que procès contre le mouvement des étudiants sahraouis, connu sous le nom  de "compagnons du martyr El Wali", constitue un "acte vindicatif" à leur encontre en  raison de leur militantisme, de leur position politique et la défense des droits humains.

Dans une lettre adressée au Secrétaire général de l'ONU, M. Antonio Guterres, le président de la République a souligné  que "les condamnations sont basées sur de fausses accusations dans un processus systématique visant  à entacher la lutte pacifique et rôle des étudiants sahraouis pour réclamer leur droits légitimes".

Il a également réaffirmé que "ces sanctions vindicatives font partie des méthodes utilisées par l'occupation marocaine pour faire taire toute voix qui appelle à l'exercice pacifique et légitime du peuple sahraoui de son droit à la liberté, à l'autodétermination et à l’indépendante, comme tous les peuples et pays colonisés".

Le président de la République a demandé que le chef de l'ONU a mettre fin aux arrestations, tortures et les restrictions des libertés fondamentales des civils sahraouis.

Dans ce contexte, le président Ghali a appelé à la levée de l’état de siège médiatique et militaire imposé par l'Etat marocain au Sahara Occidental occupé, l’élargissement des prérogatives de la MINURSO à la surveillance et la protection des droits de l'homme et des  ressources naturelles sahraouies et la démolition  du mur militaire marocain qui constitue un crime contre l'humanité.

Le président de la République a appelé à la libération immédiate et inconditionnelle de tous les prisonniers politiques sahraouis qui croupissent encore dans les prisons marocaines, à leur tête le groupe de Gdeim Izik.  (SPS)

020/090/TRD