Le chef de la diplomatie angolaise appelle l'UA à poursuivre ses efforts pour le règlement de la question sahraouie

Luanda, 18 juin 2017 (SPS) Le ministre angolais des Affaires étrangères, Georges Chikoti a appelé l'Union africaine (UA) à poursuivre ses efforts, aux côtés de l'ONU, pour mettre en application les décisions de la légalité internationale au Sahara Occidental et permettre l'autodétermination et l'indépendance du peuple sahraoui.

L'UA restera la principale partie responsable, aux côtés de l'ONU, de trouver une solution à la question du Sahara Occidental conformément aux décisions et résolutions des deux organisations afférentes au dossier du Sahara Occidental, a récemment souligné M. Chikoti à Luanda.

Dans une déclaration rapportée par les médias angolais, le chef de la diplomatie angolaise a souligné que son pays souhaitait que la lutte menée par le peuple sahraoui aboutisse à une solution qui lui garantisse le droit à l'autodétermination, ajoutant que la position angolaise sera maintenue tant que le peuple sahraoui lutte pour recouvrer sa liberté et que cette position se réfère aux principes et responsabilités historiques du peuple angolais.

De son côté, le ministre sahraoui des AE, M. Mohamed Salem Ould  Salek a salué la position historique de l'Angola soutenant la lutte du peuple sahraoui, appelant ce dernier à consentir davantage d'efforts.

Au terme d'une audience que lui accordée vendredi le ministre angolais des AE, M. Ould Salek a déclaré à la presse que la position historique du peuple et gouvernement angolais émane de l'histoire commune des deux peuples que traduit le niveau des relations bilatérales fortes et  démarches des deux pays pour développer davantage ces relations.

Le ministre sahraoui a salué, au nom du président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali et du peuple sahraoui, ces positions constantes qui ont permis de conforter la lutte du peuple sahraoui.

"L'Angola est un pays influent sur les plans continental et international et a toujours £œuvré pour le règlement des conflits et l'appui de la question sahraouie", a soutenu M. Ould Salek, ajoutant "nous misons toujours sur le rôle de l'Angola dans le règlement du conflit au Sahara occidental de façon à garantir à notre peuple tous ses droits souverains".(SPS)

020/090/700