.Le PAM "sérieusement" préoccupé par la situation humanitaire des réfugiés sahraouis

Chahif ElHafed, 16 mai 2017 (SPS) Le PAM s’est dit "sérieusement" préoccupé par le manque de financement qui l’a déjà obligé à réduire les rations alimentaires mensuelles plusieurs fois cette année , a déclaré M. Romain Sirois, Représentant du PAM en Algérie, appelant les pays donateurs à fournir des fonds pour surmonter la situation humanitaire des réfugiés sahraouis surtout à l’approche du mois de Ramadan.

Le PAM nécessite d’urgence 7,9 millions de dollars américains afin de pouvoir maintenir une distribution d’aide alimentaire essentielle aux réfugiés sahraouis au cours des six prochains mois. Toute réduction supplémentaire ou interruption de l’assistance alimentaire pourrait avoir des conséquences sérieuses sur la sécurité alimentaire et l’état nutritionnel des réfugiés, en particulier des jeunes enfants, des femmes enceintes et allaitantes, des personnes âgées et malades, a indiqué un communiqué du PAM parvenu à SPS.

"Des familles de réfugiés vulnérables ont besoin d’un soutien alimentaire et nutritionnel continu, d’autant plus que les musulmans entament prochainement le mois de jeûne duRamadan", a souligné M. Sirois.

"Sans fonds supplémentaires, les niveaux déjà préjudiciables de malnutrition et d’anémie chez les femmes et les enfants risquent d’augmenter davantage », a ajouté M. Sirois.

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) en Algérie lance un appel aux bailleurs de fonds pour leur soutien d’urgence aux réfugiés du Sahara occidental, étant donné l’impossibilité de distribuer des rations alimentaires complètes, en raison d’un grave déficit de financement. En ce mois de mai, le PAM s’est vu dans l’obligation de réduire les rations alimentaires de près de 20 pourcent.

L’assistance humanitaire du PAM demeure un lien vital pour des milliers de réfugiés sahraouis qui dépendent grandement de celle-ci pour rencontrer leurs besoins alimentaires fondamentaux. Les rations contiennent des denrées alimentaires de base, notamment farine de blé, huile végétale et riz. Si de nouvelles contributions ne se concrétisent pas, le PAM se trouvera dans l’obligation de réduire les rations de juin de moitié, soit sous les apports quotidiens conseillés.

Pendant près de six mois, le PAM a dû interrompre la distribution de produits nutritifs spécialisés pour la prévention et le traitement de l’anémie, du retard de croissance et de la malnutrition chez des milliers de mères enceintes et allaitantes et leurs jeunes enfants. Cela pourrait détériorer davantage leur état nutritionnel, ce qui peut avoir de très graves conséquences.

Le PAM soutient les réfugiés sahraouis en Algérie depuis 1986. Toute assistance du PAM en Algérie est effectuée et suivie en partenariat avec des organisations nationales et internationales qui veillent à ce que l’assistance parvienne à sa destination.

Le PAM est la plus grande agence humanitaire pour la lutte contre la faim dans le monde. Il fournit un aide alimentaire dans les situations d’urgence, et travaille avec les communautés pour améliorer la nutrition et renforcer la résilience. Chaque année, le PAM aide quelques 80 millions de personnes dans environ 80 pays.(SPS)

020/090/00