Le Front Polisario salue la résolution du Conseil de sécurité et appelle au parachèvement du processus de décolonisation au Sahara Occidental

Bir Lahlou (territoires sahraouis libérés), 29 avr 2017 (SPS) Le bureau permanent du secrétariat national (SN) du Front du Polisario a salué samedi la résolution adoptée vendredi à l'unanimité par le Conseil de sécurité sur le conflit du Sahara Occidental, rappelant "l'urgence de parachever le processus de décolonisation de la dernière colonie d'Afrique, en vue d'instaurer la paix et la stabilité dans le monde".

Le bureau permanent du SN du Front du Polisario a salué la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU, dans un communiqué sanctionnant une réunion présidée par M. Brahim Ghali, président de la République, secrétaire général du Front Polisario, consacrée aux développements de la question du Sahara Occidental.

Le bureau a mis en avant "l'esprit de responsabilité" ayant animé le Conseil de sécurité à travers son attachement à la charte et aux résolutions de l'ONU et à "assumer ses responsabilité vis-à-vis de la question du Sahara Occidental, à savoir permettre au peuple sahraoui de jouir de son droit à l'autodétermination et à l'indépendance, de même que pour tous les peuples et pays colonisés".

Le bureau a dénoncé les velléités de "parties connues" visant à changer la nature du conflit et à couvrir les violations du droit international et du droit humanitaire international" par le Maroc et son pillage continu des richesses naturelles du Sahara Occidental".

A ce propos, l' instance a salué "le traitement objectif et responsable  par le Conseil de sécurité de ces tentatives visant à couvrir les violations flagrantes par le Maroc de l'Accord de cessez le feu et de la convention militaire numéro 1 dans la Zone d'El Guergarat, à travers la construction d'une route dans la zone tampon pour  piller les richesses naturelles du territoire, exporter la drogue et soutenir les groupes terroristes activant dans le Sahel et l'ouest de l'Afrique, des groupes qui menacent la sécurité et la stabilité de parties importantes du continent".

Tout en rappelant la "violation flagrante par le Maroc de l'accord de  cessez le feu ", le bureau permanent appelle le conseil de sécurité et le secrétaire général de l'ONU à "l'adoption de mesures urgentes pour régler les graves problèmes  engendrés par cette violation", ajoute le communiqué.

En réaffirmant l'attachement du peuple Sahraoui, sous la direction de son représentant légitime, le Front de Polisario,  au "combat juste et légitime pour parachever la souveraineté de son pays sur l'ensemble de son territoire national", le bureau a rappelé le conseil de sécurité que la décision de l'armée sahraouie relative au redéploiement de ses troupes dans la zone tampon d'El Guerguerat, "traduit la détermination et la disposition de la partie sahraouie à coopérer de manière sérieuse et constructive avec le secrétaire général des Nations Unies et son envoyé personnel, et à faire aboutir ses efforts pour une reprise urgente des négociations directes entre  les deux parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc, afin de permettre au peuple sahraoui de jouir de son droit imprescriptible à l'autodétermination et l'indépendance".

Pour rappel, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté vendredi, à l'unanimité, la résolution 2351(2017)prorogeant le mandat de la Minurso  jusqu'au 30 avril 2018.(SPS)

020/090/700