Une semaine de sensibilisation à la cause sahraouie à l’université de complutense à Madrid

Madrid, 29 avr 207 (SPS) La cause du peuple sahraouie, sa lutte pacifique, sa situation dans les camps des réfugiés et ses souffrances dans les zones occupées par le Maroc, ont été au cœur des journées de sensibilisation organisées à l’université de complutense de Madrid par un groupe d’étudiants espagnols et sahraouis qui s’appelle ‘nuestra khaima’ ou ‘notre tente’.

Cette manifestation organisée au sein de la faculté des sciences de la communication de la dite université, du 24 au 28 avril , dans le but de donner plus de visibilité à la lutte sahraouie et à ce conflit qui a duré plus d’une quarantaine d’année a donné lieu à la projection d’un documentaire intitulé ‘coria y el mar’ qui raconte la participation active de la femme sahraouie dans la construction des campements pour les réfugiés et sa contribution effective dans tous les aspects de la vie de la société sahraouie.

Le documentaire qui relate le rêve d’une jeune enfant sahraouie réfugiée (coria) qui souhaite voir la mer, apporte entre autres, des témoignages d’autres femmes qui activent dans des domaines sensibles tels que la santé, la formation, et l’éducation et leur organisation dans les camps des réfugiés avec toutes les difficultés auxquelles elles font face dans leur travail quotidien.

Le film a été suivi d’un débat à laquelle a participé, la responsable des relations internationales au sein de l’union nationale des femmes sahraoueis, Khadijetu Mokhtar qui a mis en exergue le rôle important joué par la femme sahraouie et sa contribution à côté de l’homme, dans la construction de l’Etat sahraoui et à préparer des générations à même d’assumer leurs responsabilités.

Ces journées qui ont reçu de nombreux visiteurs parmi la population estudiantine ont également donné lieu à une exposition photographique réalisée par des jeunes photographes espagnols ayant effectué des visites aux camps des réfugiés sahraouis. De par leurs photographies, ces jeunes espagnols ont reflété la vie difficile dans les camps et dans les zones occupées, et surtout la dignité de tout un peuple contraint à vivre en exil depuis plus de 41 ans mais déterminé à poursuivre sa lutte pacifiquement jusqu'au recouvrement de son indépendance.

Des responsables du front Polisario de Madrid et quelques espagnols du mouvement de solidarité avec le peuple sahraoui ont également animé des conférences durant lesquelles ils ont expliqué aux étudiants, la situation actuelle du conflit au Sahara occidental et la nécessité pour la communauté internationale de veiller à l’application des résolutions devant aboutir à l’organisation d’un référendum d’autodétermination.

Le groupe organisateur de ces journées de sensibilisation qui a distribué tout au long de ces journées, des dépliants expliquant le conflit sahraoui, son histoire et son évolution , a également veillé à mettre en exergue divers aspects de la culture sahraouie en dressant une khaima sahraouie et exposé des produits du patrimoine qui symbolisent l’identité du peuple sahraoui.  (SPS)

020/090/700