Le manque de progrès dans la fin de l’occupation du Sahara occidental est intenable (WSAF)

Londres, 19, avr 2017 (SPS) L'Organisation internationale basée à  Londres, Forum d'action pour le Sahara occidental (WSAF), a dénoncé mercredi la poursuite de la colonisation du Sahara occidental par le Maroc, estimant que le manque de progrès pour libérer le peuple sahraoui du colonialisme était "intenable".

Dans un appel aux membres du Conseil de sécurité des Nations unies, le forum s’indigne de l'"échec du Conseil de sécurité de l'ONU à protéger les hommes, les femmes et les enfants du Sahara occidental contre les coups, les violences sexuelles, les procès iniques et la torture pratiqués par  l'Etat marocain".

Il cite des exemples, constatés cette année, des violations des droits de l’Homme par les autorités marocaines, notamment contre les enfants.

Le forum souligne également que le Maroc continue d'expulser les étrangers  qu'il soupçonne de vouloir surveiller la situation des droits de l'homme.

C’est ainsi qu’en janvier 2017, selon WSAF, 57 personnes ont été expulsées  du Sahara occidental.

En raison de l'absence d'un mécanisme indépendant permanent pour  surveiller la situation des droits de l'homme, "l'ampleur de ces violations  reste inconnue et elles sont perpétrées en toute impunité", déplore WSAF.

L’organisation exhorte le conseil de sécurité à définir, lors des  prochaines réunions sur le mandat de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara occidental  (MINURSO), une date pour des négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario "sans conditions préalables, et avec le respect du droit  inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination".

Elle a appelé enfin le Conseil de sécurité a confier à la MINURSO le  mandat de surveiller et de lui faire des rapports sur la situation des  droits de l'homme au Sahara occidental, et de fixer une date pour un  référendum "libre, équitable incluant l'option d'indépendance conforme à la norme juridique internationale en matière d'autodétermination".

Pour rappel, les membres et sympathisants du WSAF avaient adressé un  message, la semaine dernière, aux 15 membres du Conseil de sécurité, leur  demandant de mettre fin à l'impunité pour toutes les violations commises par le Maroc, dans les territoires occupés au Sahara occidental. Dans le rapport, plusieurs cas de violations des droits de l’Homme ont été cités.

Dans le message, le forum avait également souligné qu'"en l'absence de légitimité dans ses revendications sur le Sahara occidental, le Maroc  utilise la peur, la répression et la torture pour maintenir son occupation", affirmant que le Conseil de sécurité est en mesure de mettre fin à l’impunité dont jouit le Maroc.

Le WSAF englobe 40 syndicats et organisations, luttant à travers le monde, pour les droits de l’Homme du peuple sahraoui, dont la britannique, Western  Sahara Campaign (WSC).(SPS)

020/090/700