La Conférence de Dakhla appelle toutes les entreprises et pays étrangers à cesser immédiatement leurs activités illégales au Sahara occidental

(Envoyés spéciaux)

Dakhla, 13 avr 2017 (SPS) Les participants de la Conférence internationale des jeunes et étudiants pour la solidarité avec le peuple sahraoui ont lancé un appel en direction de toutes les entreprises et les pays impliqués dans l'exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara occidental à cesser  "immédiatement" leurs activités, conformément au droit international et des résolutions onusiennes et de l'Union africaine.

Il s ont aussi appelé les organisations estudiantines de par le monde à lancer une campagne internationale de boycott des produits originaires des territoires occupés du Sahara Occidental, selon la déclaration finale sanctionnant les travaux de cette conférence.

Les participants ont également exhorté la communauté internationale à la mise en place d’un mécanisme pour  le respect des droits de l'homme dans les territoires occupés du Sahara occidental, en particulier le droit de manifester, de rassemblement et le droit à la liberté d'expression.

Ils ont critiqué le nombre croissant d'entreprises étrangères impliquées dans les accords commerciaux avec le Maroc incluant les territoires occupés du Sahara occidental, en totale contradiction avec l'avis juridique des deux Nations Unies et l'Union africaine sur cette question.

Les participants ont également dénoncé les violations systématiques et continues des droits de l'homme par les autorités d'occupation marocaines contre les civils sahraouis sans défense dans les villes occupées du Sahara occidental. (SPS)