"Les mines plantées par le Maroc le long du mur constituent un danger pour la population" (intervenant)

Wilaya de Dakhla (13 Avril 2017 (SPS) Les mines et les bombes à fragmentation plantées par le régime marocain le long du mur de la honte au Sahara occidental constituent un danger pour la vie de la population sahraouie et son cheptel des deux cotés du mur, a indiqué Mahfoudh  Mohamed Lamine jeudi devant les participants à la conférence internationale des  jeunes et les étudiants pour la solidarité avec le peuple sahraoui.

Ce mur le plus long du monde après celui de la Chine ou le mur de Berlin est qualifié de crime contre l’humanité et constitue un obstacle qui entrave la recherche une solution juste à la question du Sahara occidental.

Le Sahara occidental est classé parmi les dix pays les plus minés du monde en raison des pratiques militaires de l'occupant marocain qui continue à commettre des crimes contre l'humanité et contre le peuple sahraoui. (SPS)

020/090/TRD