Espagne : manifestation dans la Grande Canarie pour protester contre le pillage du sable du Sahara occidental occupé

Madrid,18 mars 2017(SPS) Des espagnols sympathisants et solidaires avec la cause sahraouie ont manifesté dans la journée de vendredi devant le siège d’une entreprise canarienne pour protester  contre le pillage illégal du sable du Sahara occidental occupé.

"Les manifestants qui font partie du collectif appelé  "Action Sahara" tentent, à travers ces actions qui ont eu lieu devant le siège d’une entreprise importatrice du sable du Sahara occidental  (CEISA) et sur la plage d’Anfi Tauro  de  sensibiliser et informer l’opinion nationale espagnole et  mondiale sur ce qui se passe dans ce territoire qui attend toujours le parachèvement de son  processus de décolonisation", a rapporté la presse espagnole samedi.

Ce collectif est entrain de réaliser un documentaire sur le sable du Sahara occidental importé illégalement aux Canaries et qui est non seulement utilisé dans le traitement des plages mais aussi  dans la construction et dans les matériaux de construction, précise-t-on de même source.

Les manifestants ont à ce titre rappelé dans une déclaration qu’en décembre 2016, la Cour de justice de l’Union européen (CJUE) a clairement signifié que l’accord commercial entre l’UE et le Maroc n’est pas applicable au Sahara occidental. Les entreprises canariennes ne doivent plus  continuer à profiter de ces activités illégales, a-t-on conclu.

De son côté, le parlement de Navarre vient d’adopter une déclaration institutionnelle dans laquelle il a appelé à respecter l’Arrêt de la cour de justice de l’Union européenne du 21 décembre dernier qui  stipule que l’accord commercial entre l'UE et le Maroc n’est pas applicable au territoire du Sahara occidental.

Dans la même déclaration, le parlement de Navarre s’est dit préoccupé par l’exploitation des ressources naturelles du Sahara occidental qui est contraire au droit international et européen et qui souligne l’illégalité de toute activité commerciale sur le territoire du Sahara occidental sans le consentement du peuple sahraoui.

Il (le parlement de Navarre) a appelé les entreprises ? se conformer au droit international et de cesser toute activité qui peut perpétuer l’occupation marocaine du Sahara occidental et l’exploitation de ses ressources  et demande aux autorités espagnoles à  appliquer la législation en  vigueur sur la base du récent arrêt de la Cour de justice européenne de l’UE.(SPS)

020/090/700 181500 MARS 017 SPS