La République arabe sahraouie est prête à négocier avec le Maroc pour qu’il mette un terme à l’occupation

Addis-Abeba, 31 jan 2017 (SPS) La République arabe sahraouie démocratique (RASD) est prête à négocier avec le Maroc pour que ce dernier mette un terme à l’occupation des terres sahraouies, a déclaré lundi à Addis-Abeba le ministre des Affaires étrangères Mohamed Salem Ould Salek.

"La République sahraouie est disposée à négocier avec le Maroc pour qu’il mette fin à l’occupation de nos terres et ce sur la base de la légalité internationale et le respect des droits du peuple sahraoui", a affirmé  M. Ould Salek dans une déclaration à l’APS en marge des travaux du 28ème sommet de l’Union africaine (UA) qui se tient dans la capitale éthiopienne.

Il a souligné que l’admission du Maroc au sein de l’Union africaine est "une victoire pour le peuple sahraoui, car le Maroc, a-t-il dit, a finalement accepté de s’asseoir à coté de son voisin la République sahraouie".

Le chef de la diplomatie sahraouie a insisté sur le fait que le gouvernement marocain a ratifié l’Acte constitutif de l’UA, un acte qui fait du respect des frontières héritées à l’indépendance et la non utilisation de la force pour l’acquisition de territoires "des principes sacro-saints".

Le président de la République, Brahim Ghali qui participe aux travaux du 28ème sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA a affirmé que le moment était venu pour organiser le référendum d’autodétermination au Sahara occidental, regrettant le fait que la MINURSO demeure la seule mission des Nations unies sans composante de surveillance des droits de l'homme. (SPS)

020/090/700 311106 JAN 017 SPS