Report du procès des prisonniers politiques sahraouis (groupe de Gdeim Izik) jusqu’au 23 janvier 2017

Rabat, 26 déc 2016 (SPS) Le procès des prisonniers politiques sahraouis (groupe de Gdeim Izik) qui devrait se dérouler ce lundi à Rabat a été reporté jusqu’au 23 janvier 2017, à la demande de la défense des prisonniers, a-t-on indiqué de source médiatique sahraouie sur place.

La défense des prisonniers politiques sahraouis a également demandé la liberté provisoire à ses clients en attente de leur prochain procès, a ajouté la même source.

A leur entrée à la cour, les prisonniers politiques sahraouis ont scandé des slogans réclamant l'autodétermination du peuple sahraoui.

Plusieurs personnes dont  les familles des prisonniers politiques sahraouis ont protesté ce matin devant la cour marocaine de Salé pour exiger la libération des prisonniers politiques de "Gdeim Izik" où devait se dérouler le procès le 26 décembre 2016.

Les forces marocaines ont déployés leurs  différents services pour le verrouillage des rues menant au tribunal, afin d’empêcher la présence des familles et observateurs étrangers à ce procès et l’appel à la libération des prisonniers politiques sahraouis, a indiqué la même source.

Les prisonniers politiques sahraouis avaient appelé à la veille de leur procès, le peuple sahraoui à sortir en manifestations en signe de solidarité avec eux et à transformer ce procès en un plaidoyer  pour la cause sahraouie.

Ils ont également demandé à l'opinion publique internationale, aux organisations et organismes des droits de l'homme à exercer des pressions sur le Maroc afin d’assurer  toutes les garanties du droit international, rappelant qu’ils étaient victimes de graves violations des droits de l’homme. (SPS)

020/090/TRD 261622 DEC 016 SPS