La communauté sahraouie en Mauritanie se solidarise avec les prisonniers politiques sahraouis (groupe de Gdeim Izik)

Chahid ElHafed, 25 déc 2016 (SPS) La communauté sahraouie établie en Mauritanie notamment le secteur du martyr Ali Mayara a organisé samedi un meeting en guise de soutien et de solidarité avec les prisonniers politiques sahraouis de Gdeim Izik qui doivent comparaitre devant un tribunal marocain à partir de demain lundi 26 décembre 2016.

"Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la campagne internationale de soutien aux prisonniers politiques sahraouis et en appel à la leur libération immédiate et inconditionnelle", selon un communiqué parvenu à SPS.

La communauté sahraouie a également condamné le procès de ces prisonniers politiques, lançant un appel "pressant à toutes les organisations internationales des droits de l’homme à exercer des pressions contre le Maroc  pour la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis.

Elle a enfin appelé l’ONU à la mise en place d’un mécanisme onusien pour la protection et la des droits de l’Homme dans la partie occupée du Sahara occidental.

Plus de 40 avocats, constitués en collectif international de soutien aux prisonniers politiques sahraouis ont indiqué à la veille de ce procès que le 16 février 2013, les 24 accusés avaient été condamnés par un tribunal militaire à de très lourdes peines à l’issue d’un procès "inéquitable".

Pour l'opinion internationale, ces 24 militants et défenseurs des droits de l’homme sahraouis arrêtés, torturés et condamnés en raison de leur participation présumée au camp de protestation de Gdeim Izik en 2010, une mobilisation collective spectaculaire destinée à protester contre les discriminations économiques et sociales dont les Sahraouis s’estiment victimes de la part du gouvernement marocain.

 Jeudi dernier ces avocats ont demandé l’application du droit international humanitaire sur le territoire du Sahara occidental. (SPS)

020/090/TRD 251256 DEC 016 SPS