L'union italienne des travailleurs appuie la demande d'adhésion des sahraouis à l'Union internationale des travailleurs

Boujdour (Camps des réfugiés sahraouis), 05 déc 2016 Le représentant de l'Union italienne des travailleurs, Essa Eskander a appelé dimanche à Smara (camps de réfugiés) à l'adhésion de l'Union générale des travailleurs sahraouis (UGTSARIO) à l'union internationale des syndicats des travailleurs.

"On va transmettre un rapport concernant notre participation au congrès de l'UGTSARIO à notre syndicat dans lequel on va demander d'appuyer la demande d'adhésion du syndicat sahraoui à l'union internationale des syndicats des travailleurs", a indiqué M. Eskander dans une déclaration à l'APS, en marge des travaux du congrès de l'UGTSARIO dont les travaux ont débuté la veille et se poursuivaient à huis clos.

Le Représentant du syndicat italien a également réitéré le soutien et l'engagement de son organisation aux côtés des travailleurs sahraouis, appelant "l'ensemble des syndicats et travailleurs à travers le monde à faire de même dans le but de mettre un terme à cette colonisation qui a trop durée."

En marge des travaux du congrès, les délégations internationales ont visité un établissement scolaire, dans le camp de réfugiés de Smara. "L'école (Simone Bolivar), une institution implantée à Smara en partenariat avec les ministères d'enseignement cubain et Vénézuélien", a expliqué un responsable de cette école, indiquant que "les cours sont assurés par des professeurs cubains et d'autres de différentes nationalités."

Ils ont également visité une ONG (Not forgotten internationale), "fondée par des Américains, suite à une visite dans les camps de réfugiés", a indiqué le président de cette organisation, Adam Vannoord, expliquant qu'ils ont en outre implanté une école (Essalam english center) pour l'apprentissage de la langue anglaise."

"Plus de 200 réfugiés sont inscrits et les cours sont assurés par douze enseignants", a noté le président de l'ONG.(SPS)

093/090/700