La RASD salue le soutien et la solidarité des Etats de l'Union africaine

Bir Lahlou (territoires sahraouis libérés), 23 nov 2016 (SPS) La République arabe sahraouie démocratique (RASD) a salué mercredi le soutien et la solidarité des Etats de l'Union africaine (UA) avec le Gouvernement et le peuple sahraoui qui doit jouir de son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance.

"Le Gouvernement sahraoui exprime à tous les Etats et à tous les organes de notre union (africaine) sa profonde gratitude et la reconnaissance du peuple sahraoui pour ce soutien et cette solidarité avec l'Etat sahraoui", indique un communiqué du ministère sahraoui des Affaires étrangères.

Cette position "est en accord avec les valeurs communes de l'Union africaine qui rejettent toute atteinte à l'intangibilité des frontières héritées de l'indépendance, l'annexion de territoires par la force et l'expansionnisme et sacralisent les droits des peuples à l'autodétermination et à l'indépendance", ajoute le communiqué.

Le ministère sahraoui des Affaires étrangères a également salué l'unanimité et l'unité des membres de l'UA face aux tentatives marocaines visant à empêcher la tenue des travaux du sommet Afrique-Monde arabe à Malabo (Guinée équatoriale) en exigeant le retrait du drapeau et de l'écriteau de la République arabe sahraouie démocratique.

Les 54 membres de l'UA  "se sont élevés tel un seul homme et exprimé leur attachement aux valeurs et principes qui gouvernent l’Union africaine (UA), rejetant par principe toute surenchère ou compromission, et exprimant leur forte solidarité avec la RASD, membre fondateur de l'UA, et leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination", indique la même source.

Le sommet Afrique-Monde arabe a "été témoin de l'isolement totale du Royaume du Maroc sur le plan africain" et a révélé que "la politique de colonisation, d'expansion, et d'annexion par la force de terres voisines, ne figure pas dans le dictionnaire africain contemporain dicté par les principes et idéaux de liberté, d'indépendance, d'autodétermination et de souveraineté", ajoute le communiqué.

Le gouvernement sahraoui, indique le communiqué, "a appelé le Royaume du Maroc à revoir sa politique à l'égard du peuple sahraoui, politique d'agression, d'assassinats et de spoliation des richesses".

Le Gouvernement sahraoui appelle également le Maroc à "mettre fin à sa colonisation illégitime des territoires occupés du Sahara occidental et à travailler avec la partie sahraouie pour la mise en oeuvre de ce qui a été décidé à travers la signature du plan de règlement de 1991, en levant les obstacles et en cessant les atermoiements concernant l'organisation du référendum d'autodétermination" conclut le communiqué. (SPS)

020/090/000 232000 NOV 016 SPS