Les pays africains avortent une tentative marocaine de déstabiliser l'Union africaine

Malabo (Guinée équatoriale), 23 nov 2016 (SPS) Les ministres des Affaires étrangères des pays de l'Union africaine ont avorté une tentative du Maroc de déstabiliser l'Union et de créer la division entre ses membres, selon laquelle ce dernier s’est opposé à la présence de la RASD membre à part entière et fondateur de l’UA, au cours de la réunion préparatoire du Sommet Afro-arabe, qui se tient du mercredi à jeudi à Malabo.

Le Maroc, soutenu par certains pays arabes, a conditionné sa participation au Sommet par la non-participation de la RASD, une demande qui a été "catégoriquement" rejetée par les pays africains ayant insisté sur le respect de l’acte constitutif de l’UA et contraint la délégation marocaine et certains pays arabes, en particulier du Golfe à abandonner le sommet.

Les pays africains ont voulu rappeler à leurs homologues arabes que la question palestinienne et celle du Sahara occidental sont des questions de décolonisation et par conséquent elles doivent être traitées dans ce cadre.

Le Maroc a récemment annoncé son intention d'adhérer à l'Union africaine, dont la RASD est membre fondateur, cette demande doit compatible avec l’acte constitutif de l’UA et le plein respect des frontières héritées de l’ère coloniale, avait indiqué récemment le ministre des Affaires étrangères, Mohamed Salem Ould Salek.

"Si le Maroc souhaite l’adhésion à l'Union africaine, il doit se conformer  aux résolutions de l'Union africaine et de l'ONU concernant le Sahara occidental et présenter  la carte politique du Royaume du Maroc internationalement reconnue", a-t-il ajouté. (SPS)

020/090/TRD 231528 NOV 016 SPS