La représentation du Polisario à Madrid condamne l'expulsion de la vice-présidente du Parlement panafricain de Marrakech

Madrid, 8 nov 2016 (SPS) La délégation sahraouie en Espagne a exprimé sa protestation la plus forte et a condamné "l'attitude provocatrice" du Maroc qui a expulsé la députée sahraouie et vice-présidente du Parlement panafricain, Souielma Beirouk de l'aéroport de Marrakech, a indiqué la représentation du Front Polisario à Madrid mardi dans un communiqué de presse.

La députée sahraouie, Sueilma Beiruk, en sa qualité de vice-président du Parlement panafricain était retenue par les autorités marocaines à l'aéroport de Marrakech, quand elle était sur le point de se joindre à la délégation de l'Union africaine participant à la COP22, l'empêchant ainsi de prendre part à ce sommet sous les auspices de l'Organisation des Nations Unies, a souligné la représentation du Front Polisario à Madrid.

"Avec cet acte, le Maroc viole le principe de l'inviolabilité du personnel diplomatique consacrés par le droit international coutumier et consacrés dans la Convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques", a-t-on noté dans le texte.

"Cette action est un autre exemple de l'arrogance du Royaume du Maroc, qui tombe dans sa propre contradiction. D'un côté, il mène une campagne pour adhérer à l'Union africaine et de l'autre, expulse des représentants de cette institution", a expliqué la représentation du Front à Madrid.

Souielma Beirouk a été élue en mai 2013 au poste de vice-président du Parlement panafricain pour le Nord-Ouest de l'Afrique, rappelle-t-on.(SPS)

020/090/TRD 081610 NOV 016 SPS