Clôture du 13e Fisahara: les participants appellent à un soutien international massif de la cause sahraouie

Dakhla, (Camps de réfugiés) 16 oct 2016 (SPS) Les participants au Festival international du cinéma au Sahara (Fisahara) qui a pris fin samedi soir aux camps de réfugiés sahraouis de Dakhla ont appelé à un soutien international massif de la cause sahraouie.

Le Premier ministre Abdelkader Taleb Oumar qui présidait la cérémonie de clôture de cette manifestation culturelle a appelé l'Espagne à assumer sa responsabilité historique et juridique face à la situation que vit le peuple sahraoui, soulignant que le 13e Fisahara intervient cette année dans un contexte particulier.

Il a appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à agir en urgence pour mettre fin aux violations des droits de l'Homme dans les territoires sahraouis occupés.

M. Taleb Oumar a salué la délégation sahraouie venue des territoires sahraouis occupés pour participer à cette manifestation cinématographique.

Le Secrétaire général du ministère de la Culture, Mustapha Mohamed Fadel, a souligné à la fin du festival, l'importance du cinéma et son rôle effectif dans les mouvements de libération, appelant tous les participants à faire parvenir la voix du peuple sahraoui au Conseil de sécurité, afin de lui permettre d'exercer son droit à l'autodétermination.

Il a en outre affirmé que le festival était l'occasion d'élargir le réseau de solidarité avec le peuple sahraoui en lutte.

La 13ème édition du Fisahara qui a regroupé près de 400 participants étrangers avec à l'affiche quelque 56 films et documentaires, dont 28 traitant de la cause sahraouie, en plus de la mise sur pied d'ateliers de formation en audiovisuel, a été marquée par une forte présence des délégations arabes dont notamment la délégation algérienne.

Selon les responsables du ministère de la Culture, le Fisahara tend à travers ses divers programmes à appuyer l'expérience audiovisuelle sahraouie et à permettre aux jeunes amateurs de cinéma d'investir ce domaine.

Le Festival international du cinéma au Sahara est une initiative culturelle adoptée par le gouvernement sahraoui depuis plusieurs années, avec le concours de la coordination espagnole de soutien au peuple sahraoui qui a mis en place une administration spécifique dénommée ''festival Fisahara''.

Le festival régional de la Culture et des arts populaires a également pris fin à travers l'installation d'une khaima (tente) où ont été exposés divers accessoires traditionnels utilisés par l'homme saharien dans ses déplacements.

Ces manifestations culturelles ont coïncidé avec la célébration du 41ème anniversaire de l'Unité nationale et du 6e anniversaire de la fête nationale de la Khaima (installation de la première khaima qui a abrité l'épopée de Gdeim Izik). (SPS)
093/090/700