13ème Fisahara: le Maroc invitée à se soumettre à la légitimité internationale

Dakhla (camps sahraouis), 15 oct 2016 (SPS) Des participants à une table-ronde samedi dans les camps de réfugiés sahraouis à Dakhla, dans le cadre des activités de la 13ème édition du festival international du cinéma au Sahara (Fisahara), ont appelé la communauté internationale à exercer une pression sur l’occupant marocain pour "se conformer aux décisions de la légitimité internationale".

Lors de cette rencontre intitulée "situation des peuples colonisés : Sahara occidental modèle", tenue en présence des représentants des pays solidaires avec la cause du peuple sahraoui, les intervenants, militants des droits de l’homme et des représentants de la presse des territoires sahraouis occupés ont exhorté la communauté internationale, les organisations et les associations des droits de l’homme à "exercer une pression sur l’occupant marocain d’astreindre aux décisions de la légitimité internationale".

Le militant sahraoui des droits de l’homme, Sidi Mohamed Dedeche, issu des territoires sahraouis occupés, a indiqué que la situation du peuple sahraoui dans les territoires occupés "n’est pas différente de celle endurée par plusieurs peuples colonisés", notamment s'agissant des violations des droits de l’homme, de répression, de détention arbitraire, de jugements fictifs et d’autres "crimes abominables" commis par l’occupant marocain.

Le militant sahraoui a invité les délégations participantes à cette manifestation cinématographique internationale à trouver de "nouvelles voies" à même d’étendre la chaine internationale de solidarité avec les peuples opprimés et avec la cause sahraouie, dernière colonie d’Afrique.

Les intervenants ont, lors de cette table ronde, exprimé leur solidarité et soutien au droit du peuple sahraoui pour le recouvrement de sa liberté et indépendance, et à tous les peuples du monde encore colonisés.

La 13ème édition du Fisahara (Dakhla, 12-16 octobre), dont la clôture est prévue dans la soirée, a regroupé près de 400 participants étrangers avec à l’affiche quelque 56 films et documentaires, dont 28 traitant de la cause sahraouie, en plus de la mise sur pied d'ateliers de formation en audiovisuel.

Le camp Dakhla des refugiés sahraouis vit également au rythme des manifestations de la journée nationale culturelle de la Kheïma traditionnelle et le Festival régional pour la culture et les arts populaires mettant en valeur des aspects de la culture et du patrimoine sahraouis. (SPS)

020/090/700 151600 OCT 016 SPS