La décolonisation du Sahara occidental relève de la responsabilité de l’Onu (représentant de l’Algérie auprès de l’ONU)

New York, 10 oct 2016 (SPS) Le représentant permanent de l’Algérie auprès de l’ONU, M. Sabri  Boukadoum a estimé lundi que la question du Sahara occidental relevait du processus de décolonisation et de la responsabilité de l’ONU, regrettant la situation dans ce territoire, en tant que dernier cas de décolonisation en Afrique.

Intervenant devant la commission de décolonisation de l'ONU,M. Boukadoum a affirmé que le seul moyen de mettre fin à ce conflit "est de garantir le droit inaliénable à l’autodétermination du peuple sahraoui, conformément à la résolution 1514 de l’Assemblée générale",  dont  "le courage et la patience de ce peuple ne peuvent plus être mis à rude épreuve".

Rappelant que le Sahara occidental n’avait aucun lien de souveraineté territoriale avec aucun pays, selon l’avis consultatif de la Cour internationale de Justice en 1975, le diplomate algérien a appelé  les deux parties au conflit (le Front Polisario et le Maroc) à trouver une solution politique respectueuse des résolutions de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité. 

Il a estimé qu’il était "urgent" de lancer un cinquième cycle de négociations, mais aussi d’envoyer une mission d’observation au Sahara occidental.  Tant que la question du Sahara occidental n’aura pas été  réglée, il faudra suivre étroitement la situation des droits de l’homme dans ce territoire et l’exploitation de ses ressources naturelles, a conclu le représentant.   (SPS)

020/090/TRD 102150 OCT 016 SPS