Arrestation de deux journalistes sahraouis par les autorités d’occupation marocaines

El Aaiun (Capitale occupée de la RASD), 01 oct 2016 (SPS) Les autorités d'occupation marocaines ont arrêté vendredi les deux journalistes d’Equipe Média sahraoui(EM), Saïd Amidan et Brahim Laajail.

Selon un communiqué publié par EMS, les deux journalistes sahraouis et étudiants à Agadir, ont été arrêtés  lors de leur voyage à bord d'un bus de Supratours (filiale de la compagnie nationale marocaine ONCF) sur la ligne El Aaiun occupée-Agadir.

Ils partaient pour l’université dont c’est la rentrée scolaire. Said est en 2ème année en droit privé et Laajail, titulaire d’une licence en sociologie est en 2ème année en droit public.

"Il y a 3h, Said a envoyé un sms à Ahmed Ettanji, président de l’Equipe Média, pour l’informer que la police marocain les avaient arrêtés dans le bus, au barrage sud de Guelmim (sud du Maroc) et les conduisait vers la préfecture de police de la ville. Contacté en retour son téléphone a sonné sans réponse", a indiqué la même source.

Les deux activistes sont des techniciens de l’Equipe. Said filme les manifestations et réalise des documentaires, Brahim est monteur des vidéos et réalisateurs du journal vidéo de l’Equipe Média.

Le chef de la DGST (direction Générale de la surveillance du territoire national marocaine) de Guelmim a été officié à El Aaiun. Il est probable que c’est lui qui mène les interrogatoires.                 

La durée légale de la garde à vue des autorités marocaines pour enquête est de 72h, pendant lesquelles les prévenus ne peuvent pas communiquer avec leurs familles, ni être assistés d’un avocat.

Contactée par téléphone, la préfecture de police de Guelmim a nié la présence des deux journalistes dans ses locaux. (SPS)

 

093/090/