Nouvelle violation marocaine du cessez-le feu à Elguergarat: le Polisario interpelle l’ONU

Bir Lahu (territoires sahraouis libérés), 25 sept 2016 (SPS) Le Front Polisario a appelé le SG de l’ONU à intervenir d’"urgence"  afin de prendre toutes les mesures nécessaires pour l’arrêt "immédiat" des travaux d’élargissement de la route d’Elguergarat dont le Maroc continue à réaliser en violation flagrante de l’accord numéro 1 du cessez-le feu, signé entre les deux parties (Front Polisario et le Maroc) sous les auspices de l’ONU en 1991.

Dans une lettre adressée dimanche au SG de l’ONU, Ban Ki-moon, le président de la République, SG du Front Polisario a informé M. Moon des travaux entrepris depuis vendredi et samedi par l’occupant marocain en vue d’élargir le tronçon de la route en dehors du mur de la honte vers la zone libérée d’Elguergarat.

"Cette opération qui a été suivie  par un raid aérien sur la zone en question, représente une nouvelle provocation et reflète la persistance  du Maroc  dans son intransigeance et la création plus de tensions et d’instabilité dans la région ", a averti le Front Polisario.

"Le Maroc continue de faire la sourde oreille aux multiples appels dont ceux du SG de l’ONU,  afin de l’arrêt immédiat de tous les travaux dans la zone tampon d’Elguergarat qui pourront changer la situation actuelle", a  regretté M. Ghali dans sa lettre au SG de l’ONU.

"Nous vous appelons à intervenir d’urgence et à prendre toutes les mesures nécessaires pour l’arrêt immédiat de tous ces travaux et imposer au Maroc de se conformer aux exigences du plan de règlement ONU/OUA, à travers l’accélération de la tenue du référendum d’autodétermination du peuple sahraoui et le respect absolu de l’accord du cessez-le-feu au Sahara occidental qui relève de la responsabilité directe de l’ONU en attente de sa décolonisation", selon la lettre au SG de l’ONU.

"Comme nous l’avons dit clairement dès le départ, ces agissements  qui reflètent concrètement le comportement provocateur intentionnel, constituent une violation flagrante, fréquente et continue de l’accord militaire no 1 du cessez-le feu signé entre les deux parties au conflit, sous les auspices de l'Organisation des Nations Unies", a estimé le président de la République.

"Nous rappelons encore une fois de plus, qu’en l'absence d’une position ferme et claire du Conseil de sécurité des Nations unies face au mépris marocain des décisions et des pouvoirs du CS, ce qui signifie un feu vert au Maroc afin de poursuivre  de tels comportements qui pourraient menacer la paix, la sécurité et la stabilité dans toute la région", a averti le SG du Front Polisario aux Nations unies. (SPS)

020/090/TRD 252200 SEPT 016 SPS