Espagne: Le parti socialiste "réitère son soutien" à la cause sahraouie (porte parole)

Madrid, 24 sept 2016 (ASPS) Le porte-parole du parti socialiste au parlement régional de Murcie, Rafael Tobar a réitéré "l'appui de sa formation politique à la cause sahraouie et à la justesse de sa lutte".

Ce responsable qui a reçu le ministre sahraoui de la coopération Bulahi Sayyed et une délégation du front Polisario en Espagne a par ailleurs souhaité que "l'Espagne prenne des mesures à la hauteur de ses responsabilités historiques, morales et juridiques vis à vis du peuple sahraoui puisqu'elle est toujours considérée comme la puissance administrante de ce territoire".

Le responsable espagnol avait également pris connaissance par la délégation sahraouie des dernières évolutions que connaissent ce conflit et ses répercussions sur l'Afrique du nord et sur les pays du pourtour méditerranéen.

Le ministre sahraoui qui clôturait une visite de trois jours dans cette région a ensuite débattu, à l'université de Murcie, avec les responsables des facultés, le corps enseignant et des représentants d'étudiants "sur les voies et moyens à mettre en place à l'université pour que celle-ci joue un rôle important dans la sensibilisation quant à la justesse de la lutte du peuple sahraoui".

Les participants à ce débat ont par ailleurs souligné l'importance du rôle de l'université "dans la formation d'une opinion publique à même d'exercer une pression pour l'application des résolutions des nations unies et le respect des peuples à décider de leurs avenirs".

Dans cette même optique, l'université de Grenade organisera durant le mois d'octobre prochain, un cycle de conférences qui aura pour thème générique "Le conflit du Sahara occidental: aucun signe de résolution".

Cette rencontre de trois jours permettra de présenter trois conférences intitulées "Vers une analyse multidimensionnelle du conflit au Sahara occidental et les effets de son expansion dans le temps", qui sera animée par le professeur Irene Fernandez Molina (Université d'Exeter, Royaume-Uni), "Réflexions sur le conflit au Sahara occidental et les actions du Maroc sur le territoire", conférence du professeur Raquel Ojeda (Université de Grenade), et enfin une table ronde sur le "Sahara Occidental, 40 ans après" qui sera animée par une groupe d'enseignants des universités de Grenade, de Complutense de Madrid et de Séville.(SPS)

093/090/700